Bilan

La holding Espirito Santo maintient la suspension de la cotation de son titre

La holding Espirito Santo Financial Group (ESFG) a demandé la prolongation de la suspension de la cotation de ses actions afin d'évaluer son exposition à la dette du groupe familial Espirito Santo.

La société a ainsi emboîté le pas à la holding de tête Espirito Santo International, placée mardi sous le régime de gestion contrôlée par le tribunal de commerce de Luxembourg où les deux holdings ont leur siège.

Crédits: AFP

La holding Espirito Santo Financial Group (ESFG), premier actionnaire de la banque BES, a demandé mercredi la prolongation de la suspension de la cotation de ses actions afin d'évaluer "avec plus de précision" son exposition à la dette du groupe familial Espirito Santo.

Le placement sous le régime de gestion contrôlée demandé par les holdings Espirito Santo International (ESI) et Rioforte "pourrait avoir un impact négatif sur ESFG et des filiales exposées" au groupe Espirito Santo, prévient ESFG dans un communiqué.

Fin juin, la holding avait chiffré son exposition directe au groupe Espirito Santo à 2,35 mrd USD.

Suspendu depuis le 10 juillet, le titre Espirito Santo Financial Group avait été exclu mardi du PSI 20, principal indice de la place lisboète. L'opérateur boursier Euronext avait justifié cette décision par "la durée prolongée de la suspension" des actions.

Rioforte, une des holdings du groupe Espirito Santo, avait annoncé mardi ne pas être en mesure d'honorer ses dettes et a demandé à être placée en redressement judiciaire auprès des autorités luxembourgeoises.

La société a ainsi emboîté le pas à la holding de tête Espirito Santo International, placée mardi sous le régime de gestion contrôlée par le tribunal de commerce de Luxembourg où les deux holdings ont leur siège.

Parmi les filiales d'ESFG, qui est également basé au Luxembourg, figurent la Banque Privée Espirito Santo (BPES) en Suisse, qui a annoncé mardi la vente de la majeure partie de ses activités de gestion à la banque suisse CBH.

La vente, qui concerne les actifs de clients de la BPES au Portugal, en Espagne et en Amérique latine, a été faite à la demande de l'autorité suisse de surveillance des marchés (FINMA), a précisé ESFG dans son communiqué.

ESFG rappelle également que le contrôleur des banques du Panama (SBP) a pris le contrôle de sa filiale ES Bank, afin de protéger ses clients d'un risque d'insolvabilité. "La banque continue à travailler avec le régulateur afin de trouver une solution adéquate", assure ESFG.

Le titre de Banco Espirito Santo (BES), détenu par ESFG à hauteur de 20,1%, a bondi mercredi de 14,35% à 0,48 euro à la Bourse de Lisbonne, après l'annonce de l'entrée à son capital de la banque américaine Goldman Sachs, à hauteur de 2,27 %.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."