Bilan

La semaine de Marc Bürki, CEO de Swissquote Bank

Lundi 15 septembre Le téléphone sonne à 6 heures du matin, c?est notre CFO Michael Ploog qui organise une réunion d'urgence. L'impensable est arrivé, la quatrième plus grande banque d'investissement du monde a fait faillite. 7 heures: réunion dans la salle des marchés, toutes les positions Lehman Brothers de nos clients sont analysées et les lignes de trading Forex avec Lehman sont rapidement fermées. 9 heures: les marchés ouvrent, UBS moins 18%, Credit Suisse moins 8% et le SMI dans le rouge à moins 3%. Le reste de la matinée se passe entre discussions avec les clients, réunions internes et lecture des news sur Google. 15h30: les marchés US ouvrent dans la panique, les titres bancaires dévissent et AIG est pris dans la tourmente. 18h30: le vent souffle, le moment idéal pour aller jouer au cerf-volant avec Elliot, mon garçon de 7 ans. 20h30: toute la famille regarde l'émission TTC avec une séquence assez drolatique où je présente un jeu que la TSR organise en partenariat avec Swissquote.

Mardi 16 Nostalgie et soleil Encore les marchés. Notre chef du trading, Juerg Schwab, a activé le Market Alert le soir d'avant, qui envoie un SMS à notre staff pour leur demander de venir plus tôt au travail. 10h30: ce n'est pas le moment, mais mon assistante a planifié une interview avec le Swiss Economic Forum Magazin . On parle du début de Swissquote, de la bulle Internet, de notre croissance. Petit moment de nostalgie en évoquant nos débuts il y a dix-huit ans avec mon ami Paolo Buzzi, qui est aujourd'hui le CTO de la société. L'après-midi est consacré à un meeting avec un gros client institutionnel et à la lecture des nombreux mails qui s?entassent dans mon ordinateur, c?est fou le temps qu?on passe à lire et à répondre aux mails. Un petit détour par la cafétéria ou José, notre chief happiness officer, a préparé un plat gigantesque de fruits exotiques pour tout le monde? un rayon de soleil qui nous fait oublier la tempête boursière.

Mercredi 17 SOS famille Bonne nouvelle: le Trésor américain a décidé de sauver AIG ou, plutôt, d'organiser son démantèlement dans le calme. La journée s?annonce donc plus relax. Je passe la matinée dans la salle des marchés pour discuter avec les traders et pour analyser les marges de nos clients. Repas léger au Fingers, où la patronne d'origine marocaine nous prépare des excellents plats de son pays. CNBC tourne en boucle? les marchés ne nous lâchent pas! 17 heures: réunion avec notre webmaster. 18 heures: nouvelle réunion. Elliot m?appelle pour me demander de rentrer à la maison. Comme tous les chefs d'entreprise, on gère un petit fond de mauvaise conscience vis-à-vis de sa famille. D'autant plus que Fanny, l'aînée, qui a 14 ans, traîne un gros rhume. C?est décidé, je rentre.

Jeudi 18 Neuf millions de provision La journée est principalement dédiée à l'écriture du communiqué de presse de Swissquote qui sera publié vendredi à 7 heures. Comme la plupart des banques, Swissquote publie ses engagements dans Lehman Brothers. Nous devons passer une provision de 9 millions de francs qui influencera nos résultats du troisième trimestre, mais la banque reste très solidement bénéficiaire sur les neuf premiers mois de l'année 2008. Puisque l'unité de mesure universelle des provisions bancaires est devenue le milliard ces derniers temps, nous sommes presque ridicules avec notre petit montant.

Vendredi 19 Ouf ! Ouf, le communiqué a été bien reçu, le titre se comporte bien. C?est finalement presque une bonne nouvelle et, par ces temps tumultueux, le fait d'être solidement accroché à nos bénéfices est un signe de bonne santé économique. Je jette un coup d'oeil sur les statistiques de la veille qui sont dithyrambiques: 313 demandes d'ouverture de compte et quelque 400'000 francs de commission de courtage? Une chanson me trotte dans la tête: «Ma petite entreprise ne connaît pas la crise?» Oui, bon, je touche quand même du bois, on ne sait jamais!

Photo: Marc Bürki à Gland, le 27 novembre 2007 / © Janine Jousson

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."