Bilan

La Suisse n’a jamais compté autant de millionnaires

Les personnes les plus fortunées se concentrent dans les cantons de Zurich, Genève, Schwytz, Berne et Vaud. Leur patrimoine progresse.

Le nombre de contribuables helvétiques possédant plus de 10 millions de francs ne cesse de progresser. Selon la dernière statistique* publiée par l’Administration fédérale des contributions (AFC), il s’est élevé à un niveau record en 2010: 10 459 personnes.

Ce chiffre dépasse largement le dernier pic franchi en 2009 (9875). Le nombre de millionnaires a, lui aussi, grimpé à un niveau historique: 237 473. Ils sont environ 8000 de plus que lors du dernier sommet atteint un an auparavant.

De même, la concentration de la richesse s’est poursuivie. Le graphique ci-dessus montre que 10 459 contribuables ou 4,8% détiennent 375 milliards de francs ou 61,42% de la fortune totale. A l’inverse, un quart d’entre eux ou 1,2 million de personnes ne possèdent aucun patrimoine.

Les fortunes les plus élevées (+10 millions de francs) se regroupent dans quelques cantons (voir ci-contre). A eux cinq, les cantons de Zurich, Genève, Schwytz, Berne et Vaud recensent 60% des individus les plus riches. Tous les cantons enregistrent une hausse de leur nombre, à l’exception de Nidwald (-16).

Le phénomène de concentration est particulièrement fort dans deux cantons. Ainsi à Bâle-Ville, 0,28% des contribuables les plus riches contrôlent 46% du patrimoine. A Genève, 0,36% d’entre eux détiennent 39% de la fortune.

En 2010, la fortune totale imposable des contribuables s’est élevée à 1433 milliards de francs. C’est davantage qu’en 2009 et même qu’en 2007 lorsque les bourses mondiales avaient atteint leur paroxysme.

Des records que certains indices, à l’instar du Dow Jones américain et du Dax allemand, ont d’ailleurs battus ces dernières semaines. Autant dire qu’ils rejailliront positivement sur les chiffres que publiera l’AFC dans quelques années.

Calculé par la Banque nationale suisse, le patrimoine net (les actifs moins les dettes) des ménages helvétiques a atteint en 2010 la somme de 2691 milliards de francs. Leur fortune brute se compose avant tout de biens immobiliers (42%) et d’avoirs dans les caisses de pension et les assurances (25%). La détention d’actions (6%) ne vient que loin derrière.

Dans son édition du 10 juillet 2013, Bilan avait publié le résultat d’un sondage commandé à l’institut DemoSCOPE sur le thème de la richesse. Pour 44% des personnes interrogées, il faut posséder au moins entre 1 et 4 millions de francs pour se considérer comme riche.  

* En préambule de son étude, l’AFC explique que les contribuables dont la fortune nette est répartie dans deux ou plusieurs cantons sont imposés dans tous les cantons concernés. C’est pourquoi certains contribuables sont comptés deux ou plusieurs fois.

 

Serge Guertchakoff

RÉDACTEUR EN CHEF DE BILAN

Lui écrire

Serge Guertchakoff est rédacteur en chef de Bilan et auteur de quatre livres, dont l'un sur le secret bancaire. Journaliste d'investigation spécialiste de l'immobilier, des RH ou encore des PME en général, il est également à l'initiative du supplément Immoluxe et du numéro dédié aux 300 plus riches. Après avoir été rédacteur en chef adjoint de Bilan de 2014 à 2019, il a pris la succession de Myret Zaki en juin de cette année.

Du même auteur:

Le capital-investissement connaît un renouveau en Suisse
Le Geneva Business Center de Procter & Gamble récompensé pour ses RH

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."