Bilan

La villa d'Al Capone en Floride est à vendre

Le plus célèbre gangster américain disposait d'une villa en Floride, loin de Chicago. C'est cette demeure luxueuse située à Palm Beach qui est en vente actuellement pour 8,5 millions de dollars.
  • L'ancienne villa d'Al Capone près de Miami est en vente pour 8,5 millions de dollars.

    Crédits: Image: Reuters/One Sotheby's International Realty
  • Scarface a séjourné ici à plusieurs reprises entre 1928 et 1931, puis à sa sortie de prison en 1939 et jusqu'à sa mort en 1947.

    Crédits: Image: AFP
  • L'entrée de la propriété est surmontée d'un petit bâtiment qui accueillait les gardes du corps du gangster.

    Crédits: Image: Reuters/One Sotheby's International Realty
  • Un grand jardin entoure la propriété.

    Crédits: Image: Reuters/One Sotheby's International Realty
  • La villa avait été construite en 1922 pour Clarence Busch, membre de la famille de brasseurs Anheuser-Busch.

    Crédits: Image: Reuters/One Sotheby's International Realty
  • La demeure a été rénovée depuis 2011 mais conserve le cachet des années 1930.

    Crédits: Image: Reuters/One Sotheby's International Realty

Une villa avec piscine en vente à Palm Beach pour 8,5 millions de dollars. Rien d'extravagant jusque-là: le jardin, le bassin, la surface, la situation et le style pourraient justifier à eux seuls un prix très élevé. Sauf que cette demeure de standing a été celle d'un des Américains les plus célèbres du XXe siècle: Al Capone aurait résidé dans cette villa pour des séjours temporaires dans les années 1920-1930 puis s'y serait établi durablement à sa sortie d'Alcatraz de 1939 à sa mort en 1947.

La villa de 900m2 a été édifiée en 1922 pour Clarence Busch, membre de la famille Anheuser-Busch, célèbres et puissants brasseurs. Six ans plus tard, «Scarface» la rachète et en fait son pied-à-terre au soleil, loin des turbulences de Chicago. Le «Big Fellow» y aurait séjourné à plusieurs reprises entre le rachat et son arrestation en 1931.

C'est depuis cette villa qu'il aurait organisé le massacre de la Saint-Valentin (sept personnes fusillées par ses hommes de main, mais un retentissement bien plus important encore dans la presse de l'époque) et c'est là qu'il aurait ostensiblement séjourné pendant la tuerie afin d'avoir un alibi. Le journaliste Ron Chepesiuk, auteur de Gangsters of Miami, note ainsi que «quand la tuerie la plus retentissante de l'histoire de la mafia se produisit à Chicago, il faisait la fête à 2000 km de là dans sa propriété de Palm Island, ce qui lui fournissait un parfait alibi».

 

Al Capone est mort là en 1947

Autre avantage de la villa de Floride: cette péninsule est l'un des points majeurs d'entrée de l'alcool de contrebande sur le sol américain depuis les navires en provenance des Antilles ou d'Europe. L'activité est subitement interrompue, de même que ses séjours, quand, à l'automne 1931, Al Capone est condamné à 17 ans de prison, dont onze années fermes. Finalement, il est libéré en 1939. Et c'est dans sa villa de Floride qu'il va s'installer, malade, avant de s'éteindre, dans cette même propriété, le 25 janvier 1947.

Située entre les gratte-ciel de Miami et le secteur hôtelier de South Beach, la propriété a été achetée 40'000 dollars par le gangster en 1928, et est restée dans sa famille jusque dans les années 1970. Après cela, la propriété, rachetée par Harry Morrison, un pilote de Delta Airlines, n'a plus été entretenue et a subi les assauts du temps avant quelques rénovations récentes. En plus du grand jardin et de la piscine, la propriété comprend également une bâtisse surplombant l'entrée et où les gardes du corps d'Al Capone montaient la garde en sa présence.

Voici six mois, la demeure a été rachetée par ue société dirigée par un comptable newyorkais pour 7,4 millions de dollars. Ayant désormais retrouvé le visage qui était le sien à l'époque de Scarface, mais agrémentée du confort moderne et d'équipements contemporains, la villa est désormais à racheter pour 8,5 millions de dollars.

 

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."