Bilan

Le fonds souverain de Norvège rachète une rue chic à Londres

Le chic londonien passe en mains étrangères: le fonds souverain norvégien a racheté à l'Eglise anglicane une série de propriétés dans la très célèbre artère de Savile Row, célèbre pour ses tailleurs.
  • Les tailleurs de Londres passent sous pavillon norvégien avec le rachat des parts de l'Eglise anglicane par le fonds souverain norvégien dans la structure immobilière qui détient les titres de propriété de Savile Row.

    Crédits: Image: Carl Court/AFP
  • Savile Row est l'une des artères commerçantes les plus célèbres de Londres.

    Crédits: Image: Ben Stansall/AFP
  • Les tailleurs les plus réputés du royaume ont leurs boutiques dans cette rue.

    Crédits: Image: Ben Stansall/AFP
  • C'est dans ces échoppes que les membres de la famille royale, les aristocrates et les stars viennent se faire prendre les mesures et tailler des costumes dans les étoffes les plus précieuses.

    Crédits: Image: Ben Stansall/AFP
  • Depuis bientôt deux siècles pour certaines maisons, Savile Row est le centre du bespoke vestimentaire londonien.

    Crédits: Image: Chris Young/AFP
  • Yngve Slyngstad, CEO du fonds souverain norvégien, poursuit la politique d'investissement dans l'immobilier et le foncier engagée depuis plusieurs années.

    Crédits: Image: Stian Lysberg/AFP

Les costumes des tailleurs londoniens devraient prendre un accent norvégien dans les mois à venir: le plus important fonds souverain au monde, Norges Bank Investment Management, vient de racheter 14 hectares de titres immobiliers au coeur de Londres. Et le joyau de ces propriétés n'est autre que l'artère commerçante de Savile Row, dans le quartier très huppé de Mayfair.

C'est dans ces boutiques que Hugh Grant, Fred Astaire, Tom Ford, Paul McCartney, David Bowie, Mick Jagger, Eric Clapton, Cary Grant, Bill Clinton et évidemment les membres de la famille royale britannique et toute l'aristocratie anglaise sont venus se faire prendre les mesures et réaliser des costumes sur mesure. Mais c'est aussi dans cette rue mythique, voisine de la tout aussi prestigieuse Regent Street, que les Beatles avaient établi leur maison de disques Apple Corps et là, sur le toit, qu'ils ont improvisé leur ultime concert, filmé par Michael Lindsay-Hogg et dont les images incluent des visages de passants médusés.

14 hectares au coeur de Mayfair

Pour mettre la main sur ces 14 hectares, Norges Bank Investment Management a mis sur la table pas moins de 343 millions de livres Sterling et a dû s'associer au portefeuille immobilier de la monarchie britannique, Crown Estate, qui a aligné 38 millions de livres. Ce faisant, les deux entités ont respectivement pris le contrôle de 57,8 et 6,4% de Pollen Estate, la société immobilière qui détient ces propriétés.

Jusqu'alors, c'était l'Eglise anglicane qui avait la main sur ces propriétés, par le biais de son portefeuille d'investissements, Church Commissioners, dont les actifs sont estimés à 4,9 milliards de livres et qui détenait la majorité des actions de Pollen Estate. Cette dernière société, fondée par la famille du même nom, possède ce trésor foncier du coeur de la capitale britannique avec pas moins de 43 propriétés extrêmement bien situées, sur Savile Row et dans les rues environnantes. La famille Pollen détient toujours 25,8% des parts de la société, et la Greenwich Hospital Foundation les 10% restants.

En plus des boutiques de tailleurs bespoke, de prestigieuses galeries d'art et les flagships de grands noms de la mode, du luxe (Chopard) et de la haute couture et du prêt-à-porter (Ozwald Boateng, Vivienne Westwood, Norton & Sons, Burberry, Abercrombie & Fitch). Cette densité de grands noms et d'adresses prestigieuses avait attiré les convoitises dès l'annonce, par l'Eglise anglicane, de la mise en vente des parts détenues par Chruch Commissioners: 86 offres de rachat avaient été enregistrées au final, dont de nombreux investisseurs des pays du Golfe persique et d'Extrême-Orient.

Une stratégie immobilière

Plus important fonds souverain au monde avec 5110 milliards de couronnes norvégiennes (753 milliards de francs), Norges Bank Investment Management a engagé ces derniers mois une politique axée sur des acquisitions immobilières et foncières. Et l'acte fondateur de cette stratégie avait déjà trouvé place à Londres en 2011 avec l'acquisition de 25% des actions de la société qui détient Regent Street pour 421 millions de livres. Cet investissement avait alors été réalisé dans le cadre d'une transaction avec Crown Estate, devenu trois ans après partenaire du fonds norvégien dans l'investissement dans Savile Row.

Depuis cette date, la politique d'investissement dans l'immobilier a été poussée plus loin avec des rachats dans le reste du Royaume-Uni (Sheffield), aux Etats-Unis (New York, Boston, San Francisco) mais aussi en Suisse (le quartier général de Credit Suisse à Zurich en 2012).

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."