Bilan

Le premier actionnaire de Banco Espirito Santo placé en redressement judiciaire

Espirito Santo Financial Group, de même que la holding Rioforte, avaient demandé leur placement sous gestion contrôlée, n'étant pas en mesure de régler leurs dettes.

La banque BES devrait publier ses résultats mercredi. Le marché s'attend à de lourdes pertes et le titre perdait 7,60% à 0,40 euro mercredi peu après 13H00 GMT.

Crédits: Keystone

Le premier actionnaire de la banque portugaise en difficulté BES, Espirito Santo Financial Group (ESFG), a été placé en redressement judiciaire tout comme une autre holding du groupe, Rioforte, ont annoncé mardi les autorités luxembourgeoises dans un communiqué. Banco Espirito Santo annonce annuler l'assemblée générale de ses actionnaires prévue jeudi.

"Le tribunal d'arrondissement de Luxembourg (...) a déclaré recevable la demande des sociétés Rioforte Investments et Espirito Santo Financial Group en vue d'un placement sous gestion contrôlée", a indiqué le tribunal, quelques jours après la requête officielle des deux holdings.

ESFG avait annoncé le 24 juillet ne pas être en mesure d'honorer ses dettes, emboîtant le pas des deux autres principales holdings de l'empire familial, Espirito Santo International (ESI) et Rioforte, qui avaient déjà fait la même démarche auprès du tribunal de commerce de Luxembourg où elles ont leur siège.

Le régime de gestion contrôlée "facilitera la vente par étapes des actifs, pour servir au mieux les intérêts de tous les créanciers", avait fait valoir ESFG, qui détient 20,1% du capital de la première banque cotée portugaise, aux côtés du groupe français Crédit Agricole (14,6%).

ESFG a confirmé dans un communiqué avoir été placée sous gestion contrôlée, précisant que toutes les démarches entamées à son encontre par des créanciers étaient "suspendues". La juge déléguée par le tribunal de commerce rendra son rapport sur la holding le 6 octobre, a ajouté ESFG.

Une fois le rapport déposé, le tribunal se prononcera définitivement sur la demande de placement sous gestion contrôlée d'ESFG et l'éventuelle mise en place d'un plan de restructuration.

L'annonce mardi survient alors que se tenait à Luxembourg l'assemblée générale d'Espirito Santo International, qui a été mis en redressement judiciaire le 22 juillet.

Les difficultés du groupe Espirito Santo ont éclaté au grand jour avec la révélation fin mai d'irrégularités comptables au sein d'ESI, ce qui a précipité le départ du PDG de Banco Espirito Santo (BES) Ricardo Salgado, remplacé par l'économiste Vitor Bento.

La banque BES devrait de son côté publier ses résultats mercredi. Le marché s'attend à de lourdes pertes et le titre perdait 7,60% à 0,40 euro mercredi peu après 13H00 GMT.

Lundi soir, la Banque du Portugal avait tenté de rassurer, affirmant que Banco Espirito Santo (BES) pouvait faire face à un choc dans ses comptes, même si les pertes semestrielles qui seront publiées dépassaient ses réserves financières évaluées à 2,1 milliards d'euros.

Selon le journal Expresso, la perte nette de BES au premier semestre pourrait atteindre trois milliards d'euros, en raison d'une exposition plus importante que prévu à la dette du groupe Espirito Santo.

La Banque du Portugal a avancé l'option d'une recapitalisation privée, parlant d'investisseurs prêts à "assumer une position de référence" dans la banque Espirito Santo.

La BES est minée par les difficultés financières des trois principales holdings du groupe familial Espirito Santo qui sont désormais toutes placées en redressement judiciaire.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."