Bilan

Le Qatar en Suisse, entre palaces et finances

Tandis que la France, l'Espagne et d'autres pays européens succombent aux pétrodollars qataris, les investissements de la monarchie du golfe en Suisse se concentrent sur des hôtels de luxe et des grands groupes financiers.
Dans quelques heures, le FC Barcelone reçoit le le Paris-Saint-Germain en Ligue des Champions de football. Sur le torse des Catalans, un sponsor qatari (Qatar Foundation) a brisé la tradition de virginité du maillot.

En face, le PSG est devenu le «QSG» avec le rachat club de la capitale française en 2011. Autre quart-de-finaliste, le club espagnol de Malaga est aussi propriété qatarie depuis 2010.

Mais les investissements qataris en Europe ne se limitent pas au sport. Des investisseurs viennent de mettre la main sur le grand magasin Le Printemps à Paris. Ce trophée se joint à une série de palaces parisiens et cannois, au magasin Harrods et aux villages olympiques de Londres, à des hôtels de prestige milanais et sardes et à la marque de luxe Valentino en Italie,...

Grands groupes concernés

A ces acquisitions s'ajoutent des prises de participation dans des grands groupes industriels et financiers: Lagardère, Veolia, Total, Volkswagen, Porsche, Barclay's, Shell,...

En Suisse, les investissements qataris ont pris deux directions: les palaces et les grands groupes financiers. En plus d'avoirs déposés dans des établissements bancaires, estimés à 2 milliards de francs en 2011, selon un article paru dans L'Hebdo, dont 1,2 milliard pour la seule clientèle privée.

La branche palaces est entre les mains de Katara Hospitality Switzerland SA, dont le siège est à Zoug. Cette société, elle-même propriété de Katara Hospitality Ltd, basée à Doha, gère l'Hôtel Royal Savoy à Lausanne, l'Hôtel Schweizerhof à Berne, et le Bürgenstock Resort, qui surplombe le lac des Quatre-Cantons. Au Bürgenstock, l'ascenseur du Hammetschwand est également en mains qataries.

Banque, mines et sport

Du côté financier, Qatar Holding détient 6,2% de Crédit Suisse. Un investissement toutefois réduit depuis l'été 2012: entré au capital du groupe bancaire en 2008 à hauteur de 8,9%, le fonds souverain qatari avait frôlé les 10% quelques mois plus tard via la souscription d'un emprunt convertible.

Autre participation d'envergure: le géant minier Xstrata (basé à Zoug) est détenu à hauteur de 11% par Qatar Holding. C'est d'ailleurs le poids crucial du fonds qatari qui avait permis le rachat par Glencore à l'automne dernier.

Enfin, si le Qatar n'a pas encore racheté de club sportif suisse, il est propriétaire de Burrda Sport (basé à Genève): cet équipementier fournit les sélections nationales de football de Belgique, de Tunisie ainsi que de quelques clubs (Nice, Wolverhampton, Al Sadd, Al-Gharafa,...).

Un projet de banque islamique

D'autre part, le magazine Bilan annonçait en octobre 2011 un projet de banque régie par les principes de la finance islamique qui devait voir le jour à l'automne 2011 (Islamic Bank of Switzerland), sur la base de fonds fournis par des membres de la famille royale al-Thani. En avril 2013, l'Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA) ne répertorie aucune autorisation à ce sujet.
Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."