Bilan

Le taux de change douche l’euphorie américaine

Aux Etats-Unis, le marché retrouve ses niveaux records de fin 2007. Mais y a-t-il vraiment un décalage avec les performances suisses?
En 2007, le dollar valait 1,20 franc. Aujourd’hui, il s’échange à 0,94 franc. Crédits: Ruetschi/Keystone

Ni les problèmes de budget ni les incertitudes politiques et économiques européennes n’arrivent à tempérer l’enthousiasme ambiant aux Etats-Unis. Si la publication des résultats 2012 a dopé le secteur financier avec des chiffres dépassant les attentes, le secteur industriel est plus mitigé, et bon nombre de titres sont encore loin de leur plus haut historique.

Les vraies bonnes nouvelles sont à chercher du côté du marché immobilier, en forte reprise, ainsi que sur le marché de l’emploi où il se crée davantage de postes que les analystes n’en attendaient (environ 50% de plus).

Si les observateurs s’émeuvent de retrouver les indices américains au plus haut, il faut cependant quelque peu tempérer cette euphorie en faisant intervenir le facteur change. En 2007, vu de Suisse, le Dow Jones valait 14 000 francs avec du dollar à 1,20 franc.

Ce taux de change conduirait à un prix aux alentours de 17 000 francs aujourd’hui alors que, malgré son niveau record, il n’est qu’à 13 500 une fois converti dans notre monnaie (14 400 avec un dollar à 0,94).

A l’opposé, un Américain qui aurait investi dans le SMI se retrouverait gagnant sur le change d’environ 25%, qui est justement ce qui manque à notre indice pour réaliser un nouveau record. On le voit, au final, tous les indices affichent en fait la même performance une fois qu’on les rapatrie dans la monnaie de référence. Il n’y a donc pas de réel décalage entre les performances enregistrées de part et d’autre de l’Atlantique. 

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."