Bilan

Les 10 actions préférées des professionnels

Fin décembre, les traders masqués donnaient leurs titres préférés pour 2010. Un premier bilan montre que ces recommandations dégagent une performance de 14,8% en moyenne sur 2010 , soit près de trois fois celle de l'indice SMI.

Actifs au sein de grands établissements, ces professionnels ont demandé l'anonymat et portent des surnoms: Slide, Spy, Smiley, Bird ou encore Blue Angel , d'où le nom de la rubrique. Une nouvelle fois, ils livrent les valeurs qu'ils jugent attractives pour le reste de l'année. Point important, ces placements sont donnés à titre indicatif et n'engagent pas Bilan.

Première indication, les traders masqués restent optimistes. Depuis janvier, la rapide amélioration de l'économie américaine et la vigueur des pays émergents a contrebalancé les craintes d'une faillite de la Grèce. «Les entreprises reconstituent rapidement leurs stocks, s'enthousiasme Slide. De la consommation à l'industrie, les chiffres d'affaires et les carnets de commandes progressent aux Etats-Unis.» Combiné avec une stabilisation sur le marché de l'emploi, le spectre d'une nouvelle phase de récession s'évapore outre-Atlantique. D'autant que la Réserve fédérale ne prendra le risque de casser la reprise en relevant fortement ses taux directeurs. Bref, le patient va (bien) mieux et le billet vert avec.

Logitech (LOGN: 18,5 francs).«Le titre de l'inventeur de la souris pour ordinateurs a été massivement joué à la baisse par les investisseurs. Actuellement, les positions «short» représentent 22 fois le volume quotidien traité sur la valeur. A la base de ces stratégies, une valorisation du titre jugée excessive à fin 2009. Mais cette dernière a désormais baissé. Comme le marché des PC est très robuste, le groupe pourrait relever ses attentes bénéficiaires pour 2010-2011, et les baissiers devront se couvrir précipitamment.»Objectif de gains: 30%

Bank of America (BAC: 18,5 dollars).«Au plan technique, l'action fait saliver. Après une consolidation de six mois, elle a recommencé à monter. Un franchissement de la résistance placée à 20 dollars donnerait l'ultime signal qu'une nouvelle vague de hausse a débuté.»Objectif de gains: 35%

Companhia Siderurgica Nacional (SID: 20 dollars).«Ce groupe métallurgique brésilien profite pleinement de la hausse séculaire de la demande locale d'acier. Un phénomène qui va encore se renforcer avec les travaux rendus nécessaires par l'organisation des Jeux olympiques à Rio de Janeiro en 2016. En plus, son endettement est faible et sa valorisation très attractive, avec un multiple des bénéfices de dix fois pour 2011.»Objectif de gains: 25%

US People's United Financial (PBCT: 16 dollars).«Cette caisse d'épargne du Connecticut a peu souffert de la crise. Malgré la récession, le rendement de son dividende (3,85%) a progressé de 8% à 10% par an ces dernières années. Et sa solide position la banque de détail (prêts à la consommation, cartes de crédit) lui permettra de tirer parti du redémarrage de l'économie et de la consommation américaine.»Objectif de gains: 20%

Edison Int (EIX: 34,5 dollars).«Comme l'ensemble du secteur des services à la collectivité, le titre de cet opérateur électrique américain a été massacré. Défensif, il s'échange à un prix très bas, égal à la valeur de ses actifs (1 × le book value), qui semble indiquer que la croissance zéro sera la norme dans le secteur ces prochaines années. Foutaise!»Objectif de gains: 30%

Textron (TXT: 21,8 dollars).«L'action de ce conglomérat (aviation, armement, industrie, finance aux entreprises) reste très éloignée des sommets atteints en 2007 (-70%). Il s'agit d'une superbe opportunité, car le carnet de commandes de sa filiale Cessnase remplit et les ventes de ses hélicoptères militaires V22 et VH-1 vont s'accélérer. En plus, les provisions dans la division financière ont probablement atteint leur sommet en 2009.»Objectif de gains: 35%

Eastman Kodak (EK: 7,5 dollars).«L'ancien leader de la photo traditionnelle s'est repositionné magistralement en proposant des produits numériques pour le grand public (appareils et imprimantes photo) et pour les entreprises (publication en masse de documents, tels de relevés clients ou des polices d'assurances). A l'avenir, la firme estime pouvoir tirer de 250 à 350 millions de dollars par an de ses brevets dans le traitement de l'image utilisés par des tiers (Samsung,LG Electronic). De plus, les réductions de coûts lui devraient lui permettre de retrouver les chiffres noirs en 2011, ce dont doutent les analystes. Spéculatif mais sexy.»Objectif de gains: 45%

Americain Axle (AXL: 10,4 dollars).«Ce sous-traitant automobile (transmission, châssis) a souffert avec la descente aux enfers de General Motorset de Chrysler. Mais les ventes de voitures repartent aux Etats-Unis. Après être tombées de 16 millions en 2007 à 9,3 millions en 2009, elles devraient progresser à 12 millions cette année. Tout bénéfice pour la firme.»Objectif de gains: 35%

Nabors Industries (NBR: 19  dollars).«Très présente dans le golfe du Mexique, cette société de forage pétrolier jouit d'une valorisation très attractive, avec un multiple des bénéfices de 11,7 fois pour 2011. Grâce à la bonne tenue du prix brut qu'implique l'embellie conjoncturelle, la firme recèle un potentiel boursier énorme.»Objectif de gains: 65%

Weatherford Int (WFT: 16 dollars).«Un autre pari dans l'industrie pétrolière et gazière avec ce groupe actif dans les services et les équipements pour le forage en eaux très profondes. Son titre s'échange avec une décote de 10% à 30% par rapport à ses concurrents que sont Halliburton,Schlumberger ou encore Baker Hughes. Très chaud.»Objectif de gains: 55%

 

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."