Bilan

Les banques de gestion vont au-devant d’une vague de fusions

Alors que les frais fixes (salaires, informatique, etc.) sont stables, les recettes plongent. «Quatre-vingt-huit pour cent des CEO bancaires s’attendent à un mouvement de consolidation», relève le consultant. Avec la chute des marchés, les masses sous gestion sources des commissions reculent fortement. Et les lucratifs produits structurés et autres fonds alternatifs n’ont plus la cote auprès de la clientèle. En réaction, les banques licencient pour économiser. En mai, le chômage bancaire touchait 922 personnes à Genève, contre 446 il y a douze mois. Soit une progression de 106%!Mais ce ne sera pas suffisant. Au-delà de la crise, la décision de ne plus protéger du secret bancaire l’évasion fiscale étrangère enlève un avantage compétitif à la Suisse. Cela va aussi peser sur les revenus. Seules des fusions permettront de dégager de substantielles économies d’échelle. [NP]

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."