Bilan

Les banques suisses ont accru leurs bénéfices en 2013

Le baromètre bancaire compilé par l'Association suisse des banques (ASB) indique pour 2013 un bénéfice net cumulé en hausse de 3,1% sur un an à 60,8 mrd CHF.

Pour l'année en cours, le secteur bancaire s'attend à faire face à la faiblesse persistante des taux d'intérêts ainsi que sur un durcissement des réglementations.

Crédits: Mark Henley

Le baromètre bancaire compilé par l'Association suisse des banques (ASB) indique pour 2013 un bénéfice net cumulé en hausse de 3,1% sur un an à 60,8 mrd CHF. La faîtière du secteur attribue jeudi dans son rapport annuel cette progression à l'augmentation du résultat des opérations d'intérêts et des revenus des opérations de commissions et prestations de services. La charge fiscale s'est alourdie d'un quart à 1,93 mrd CHF.

La part des actifs étrangers sous gestion reste légèrement supérieure à 50% et la place financière suisse conserve la position de numéro un mondial dans la banque privée transfrontalière, avec 26% de parts de marché. Cette position ne semble pas menacée dans un avenir proche.

La fortune totale sous gestion a enflé de 340 mrd CHF sur un an, à 6136 mrd CHF. Les marchés émergents, Amérique latine et Europe orientale en tête, ont largement participé à cette tendance, renforcée par une évolution favorable du marché des capitaux.

Le volume de crédit national a poursuivi son envolée de 4,5% pour représenter 1045,4 mrd CHF, dont 869,8 mrd CHF en hypothèques (+4,2%). La dynamique a toutefois quelque peu ralenti sous l'influence des nouvelles exigences minimales en matière de financement hypothécaire.

L'intégration de PostFinance dans le paysage bancaire helvétique a permis de dénombrer 579 postes de travail supplémentaires. A périmètre identique, le déficit de places de travail s'établit à 2840. Le taux de chômage dans le secteur, à 2,7%, reste toutefois un demi point de pourcentage inférieur à celui pour l'ensemble de l'activité économique suisse.

Pour l'année en cours, le secteur s'attend à faire face à la faiblesse persistante des taux d'intérêts ainsi que sur un durcissement des réglementations. Corolaire de ces difficultés, les banques devraient voir leur rentabilité s'effriter.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."