Bilan

Les banquiers privés se muent en sociétés anonymes

La structure des banques privées genevoises Lombard Odier et Pictet va changer en 2014. D'autres établissements vont-ils les suivre?
Patrick Odier a présenté ces changements de structure lors d'une conférence de presse ce mardi. Crédits: Keystone

Pictet et Lombard Odier deviennent des sociétés anonymes. Les deux groupes bancaires genevois vont adapter leur structure avec effet au 1er janvier 2014. Ils optent pour la forme juridique d'une société en commandite par actions de droit suisse, afin de répondre, selon eux, à la croissance réalisée depuis 20 ans. Auparavant, ces banques fonctionnaient en sociétés en commandite détenues et gérées par des associés indéfiniment responsables de leurs engagements.

Les deux groupes devront quitter l'Association des banquiers privés. Les activités des deux banques en Suisse seront conduites dans le cadre de sociétés anonymes, filiales des deux groupes. Elles publieront désormais leurs résultats chaque année.

Selon nos informations, les deux autres banquiers privés genevois Mirabaud et Bordier s'apprêteraient à faire la même annonce. Contactée, la banque Bordier dément ce qu'elle considère comme des spéculations injustifiées: "Nous estimons que notre modèle d'affaires est parfaitement adapté à notre taille et que notre structure est tout à fait alignée avec les intérêts de nos clients", affirme Michel Juvet, associé de la banque privée genevoise.

La banque Mirabaud est moins catégorique. "La réflexion est toujours ouverte, car chaque établissement se doit de réfléchir à l'adéquation de ses structures par rapport à son modèle d'affaires et aux conditions-cadre, déclare Yves Mirabaud associé de Mirabaud. A ce jour, nous jugeons que la structure de banquier privé reste adéquate pour nous et nous permet de développer nos affaires."

De source bancaire bien informée, "il est inévitable que Bordier et Mirabaud se dirigeront vers le même type de structure, afin de se protéger au niveau des risques juridiques, en hausse considérable dans l'environnement actuel". Selon cette même source, le Groupement des banquiers privés genevois (GBPG) perdra de son poids et de sa raison d'être avec seulement deux petites banques membres.

Les conséquences fiscales seront lourdes pour les banquiers privés. En effet, les sociétés anonymes paient davantage d'impôts que les sociétés en commandite simple. Or un arrangement aurait été trouvé avec le canton de Genève selon nos sources.

Pour les banquiers privés, cette transformation viserait à abandonner la contrainte que leur impose depuis plus de deux siècles leur responsabilité illimitée. Cela afin de protéger leur patrimoine à l'avenir. Pictet est actuellement sujette à une demande de renseignements de la part de la justice américaine à propos d'éventuels clients américains.

Des rachats et fusions seraient pour l'heure exclus. 

Dernière mise à jour: le 6.02 à 10h00

 

 

la rédaction

Aucun titre

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."