Bilan

Les biotechs, un pari lucratif mais risqué

L’intérêt persistant des investisseurs pousse le secteur vers des sommets jamais atteints depuis dix ans. Alors qu’une petite correction s’annonce, bien choisir ses actifs est capital.

Le secteur biotech devrait connaître une croissance soutenue en 2014.

Crédits: Andrew Brookes/Corbis

Entre les rumeurs de fusion et d’acquisition, les approbations d’un nouveau médicament, les résultats concluants ou décevants d’un essai clinique ou encore les nouvelles entrées en bourse (IPO), l’investisseur intéressé par le secteur des biotechs ne manque pas d’informations pour orienter ses investissements.

«Ce marché est très risqué, avertit cependant Michael Sjöström, responsable des investissements chez Sectoral Asset Management. Il convient à celui qui souhaite prendre un pari sur les résultats d’un essai clinique et sur le lancement futur d’un médicament. Mais seulement 10% des produits en phase 1 verront le jour. Il y aura donc 90% de perdants, ce qui devient très délicat en matière de choix d’investissement. Surtout si la firme sur laquelle le client «parie» ne dispose que d’un seul produit dans son pipeline.» 

Pourtant, ce gérant du fonds Pictet Biotech est persuadé du potentiel de ce secteur. Et cela malgré la forte progression de l’indice MSCI Biotech depuis la fin 2011, du jamais vu depuis dix ans. Ce dernier a crû de 44% en 2012 et a bondi de 68% en 2013. Certains voient déjà le spectre de la bulle pointer le bout de son nez.

Cette dernière est qualifiée de «petite» par le gérant. D’ici à cet été, il s’attend cependant à une correction de l’ordre de 20%. «Cette baisse temporaire pourrait offrir aux investisseurs une opportunité d’entrée intéressante», affirme Michael Sjöström.

Il donne trois recommandations à garder à l’esprit lors de la sélection des titres: miser sur une entreprise qui possède plusieurs produits dans ces phases cliniques, préférer les sociétés dont les produits sont en phase d’essai avancé (phases II et III) et ne pas oublier que, si un essai se révèle un échec, la chute boursière de l’action peut être vertigineuse.

Nombreuses IPO à venir

En 2014, les performances boursières de ce marché devraient être soutenues par l’amélioration de l’environnement régulatoire aux Etats-Unis (dans certains cas l’approbation d’un nouveau médicament peut prendre moins de trois mois), la persistance des rumeurs de fusion et d’acquisition (les biotechs ont besoin d’un soutien externe pour la commercialisation de leurs médicaments) et l’augmentation appuyée des IPO. 

Si 59 nouvelles entrées en bourse ont été répertoriées en 2013, elles seront largement plus nombreuses en 2014. «On devrait atteindre un nombre record au cours du premier trimestre. En date du 10 mars, on totalisait déjà 22 IPO et une bonne dizaine devraient encore suivre», assure le gérant. 

Tous ces éléments réunis laissent présager de bonnes performances pour les titres biotechs cette année encore. 

Conseil nº1

Portola

Code: PTLA US

Cours: 26,75 dollars

Objectif: 51 dollars (+90,65%)

La biotech américaine développe des médicaments dans le domaine de la thrombose. Le produit le plus avancé est un inhibiteur du facteur Xa, suivi par un antidote aux inhibiteurs du facteur Xa. Les résultats des essais de phase II de ce dernier produit, très prometteur, seront connus courant 2014.

Conseil nº2

Oncomed

Code: OMED US

Cours: 34,06 dollars

Objectif: 72 dollars (+111,39%)

Sa technologie a permis de mettre au point plusieurs anticorps monoclonaux qui bloquent la croissance des cellules souches tumorales.  Ils ont été amenés en clinique (phases I et II) et sont en essai sur certains types de tumeurs solides. La société a déjà 
des partenariats de commercialisation.

Conseil nº3

Halozyme

Code: HALO US

Cours: 13,85 dollars

Objectif: 34 dollars (+145,49%)

Sa plateforme technologique est basée sur les hyaluronidases (enzymes). Celles-ci permettent d’améliorer l’absorption des produits auxquels elles sont combinées. Un premier produit développé par Roche a validé la technologie. La firme possède d’autres produits à fort potentiel en oncologie.

Conseil nº4

Innate

Code: IPH FP

Cours: 9,96 euros

Objectif: 22 euros (+120,88%)

Sa technologie repose sur l’identification de récepteurs qui modulent les interactions du système immunitaire avec les cellules tumorales. Ses produits sont en études cliniques de phase II. La société a déjà établi un partenariat de commercialisation sur certains de ses produits.

Nathalie Praz

Aucun titre

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."