Bilan

Les Bordeaux d'exception font du bien aux portefeuilles

Et particulièrement en bordeaux d’exception. «Entre 1996 et début 2009, les Petrus, Château Latour et autres Haut-Brion ont grimpé en moyenne de 448%, alors que les bourses américaines n’avançaient que de 40%», précise Jean-Philippe Weisskopf, coauteur de la recherche. Tous les vins ne sont pas égaux devant la hausse. «Dans leur ensemble, les vins du Bordelais ont renchéri de 198%, les bourgognes de 190% et les vins italiens de 125%.» Toutes les catégories ont bien résisté lorsque les crises technologiques ou immobilières frappaient les bourses.

L’envolée des bordeaux d’exception a été particulièrement forte depuis 2005, «qui coïncide avec l’arrivée des consommateurs russes et chinois dans le vin, et avec un excès de liquidités sur lesmarchés financiers. » La suite? «Comme le vin a beaucoup à voir avec le statut, les investissements dans le très haut de gamme devraient rester positifs.»

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."