Bilan

Les millionnaires sont toujours plus riches

Le classement est dominé par les Etats-Unis, le Japon et l'Allemagne. La Suisse pointe, quant à elle, au 8e rang avec une croissance estimée l'an dernier à 12%.
Soutenu notamment par la croissance des pays émergents et la reprise aux Etats-Unis, le nombre de millionnaires a fortement progressé l'an passé. Il a ainsi bondi de 9,2% au regard de 2011 à 12 millions de personnes. En Suisse, la croissance s'est même inscrite à 12%.

Selon l'étude annuelle «World Wealth Report» réalisée par le cabinet de conseils Capgemini en collaboration avec la banque RBC Wealth Management et présentée lundi à Zurich, 282'000 personnes disposant d'un patrimoine supérieur à 1 million de dollars ont été recensées en Suisse. Ce montant ne comprend pas la valeur de leur résidence principale ainsi que les avoirs des 2e et 3e piliers.

Pour l'heure toutefois, posséder une fortune libre de un million de dollars n'implique pas d'être millionnaire en francs, un million de dollars valant environ 950'000 francs. Une appréciation du franc par rapport aux autres devises qui a aussi entraîné un accroissement de la fortune des riches Suisses, celle-ci étant calculée en dollars.

Les millionnaires établis en Suisse, dont la fortune a crû de 11,9% à 842 milliards de francs, ont tiré profit de la bonne tenue de l'économie helvétique et de la Bourse l'an passé ainsi que de la hausse des revenus immobiliers, notamment.

Etats-Unis premiers

Le classement reste dominé par les Etats-Unis, le Japon et l'Allemagne, ces trois pays regroupant plus de la moitié des personnes fortunées soit 53%, une proportion quasiment stable. La Suisse pointe quant à elle au 8e rang, comme en 2011, devant l'Australie, l'Italie et le Brésil, entre autres.

Parmi les douze premiers pays du classement, l'Australie a enregistré la plus forte croissance (15,1%) du nombre de millionnaires, devant la Chine ( 14,3%), les Etats-Unis et la Suisse (les deux 12%).

Sur l'année sous revue, l'Amérique du Nord a d'ailleurs repris le premier rang du classement du nombre de millionnaires à l'Asie-Pacifique qui l'avait dépassée en 2011. Toutes les régions de la planète ont présenté une nette augmentation des High Net Worth Individuals (HNWI) dans le jargon de la gestion de fortune, la plus faible croissance revenant à l'Amérique latine.

La croissance résulte aussi de l'augmentation du nombre d'individus disposant d'un patrimoine supérieur à 30 millions de dollars. Celle-ci s'est hissée à 10,9% un niveau dépassant la moyenne. Et alors que cette catégorie des super-riches ne représente que 0,9% des millionnaires, elle détient 35,5% de l'ensemble des patrimoines.

Super riches

Selon Herbert Hensel, expert de la question chez Capgemini, la tendance à la démocratisation du nombre de millionnaires a subi un coup d'arrêt. Dans les pays émergents d'Asie et d'Amérique latine, la domination des super-riches est encore plus forte.

L'étude se base sur les statistiques de banques centrales ainsi que d'organisations comme le Fond monétaire international (FMI) ou la Banque mondiale. Pour la première fois, les auteurs de l'enquête ont interrogé 4400 millionnaires dans 21 pays sur leur comportement en matière d'investissement.

Il ressort qu'un tiers (33%) des millionnaires préfère se focaliser sur la pérennisation de son patrimoine plutôt que de viser la seule croissance (26%). Un comportement qui tend ainsi à une allocation des fonds en liquidités et en dépôts (28,2%). En Suisse, cette part atteint 29,3%, celle des actions 22,8% et l'immobilier 23,4%.





Jérémy Santallo

Aucun titre

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."