Bilan

Les prix des PPE romandes baissent

Les acteurs du secteur font le même constat à peu près partout, dans les cantons du Valais, de Genève ou de Vaud. Et rien ne semble venir freiner cette correction, qui pourrait se poursuivre.

PPE à Genève. Dans ce canton, la loi a durci l’accès aux PPE pour les spéculateurs.

Crédits: Frautschi/EOL

«Le marché immobilier valaisan a connu ces dernières années un dynamisme remarquable, aussi la vigilance est de mise. Ce marché s’approche d’un moment charnière où les tendances pourraient s’inverser», a prévenu Pascal Perruchoud, président de la direction de la Banque Cantonale du Valais (BCVs). Cette banque a mandaté Hervé Froidevaux, associé chez Wüest & Partner, pour présenter une étude sur le marché immobilier valaisan.

Vu que «l’on ne s’attend pas à une hausse marquée du niveau des taux hypothécaires dans un horizon de douze mois», ce dernier prévoit une légère baisse des prix sur le marché de la PPE. De quel ordre? «C’est impossible à dire car il y a 50 marchés différents en Valais, mais la baisse sera plus significative dans certaines stations.»

Pascal Perruchoud a d’ores et déjà constaté une nette baisse du nombre de transactions, du fait d’une baisse de la demande qui s’explique en partie par un durcissement des conditions d’accès à la propriété. Il n’empêche que les prix peuvent atteindre encore les 33 000 francs le mètre carré dans les stations les plus recherchées. La future mise en place de contingents relatifs à l’immigration d’ici à 2017 pourrait encore accroître cette correction.

Incertitudes juridiques

Sur Genève, la problématique de la PPE est biaisée par l’adoption de la loi Longchamp en mars dernier. En effet, l’immense majorité des appartements (85% en 2012) se situe désormais dans ce que l’on nomme les zones de développement, où existe un contrôle des prix pendant une période de dix ans. Cette loi entend s’assurer que les appartements sont bien acquis par des personnes souhaitant y habiter elles-mêmes.

«Au cas où une promesse de vente aurait été signée avant le 14 mars 2014 avec des gens ne remplissant pas les diverses conditions, alors l’acte devrait être annulé et les montants restitués», ont indiqué à la fois Me Julien Blanc et Richard Rodriguez, président de la Chambre des notaires, lors du dernier séminaire immobilier organisé par la Chambre genevoise immobilière (CGI) avec l’Association professionnelle des gérants et courtiers en immeuble de Genève.

Reste que de nombreux recours devraient être tranchés d’ici à la fin de l’année par le Tribunal fédéral. «Il y a de nombreux cas où des choix d’aménagement intérieur ont déjà été effectués», observe Me Cyril Aellen, président de la CGI.

Bref, les incertitudes juridiques pèsent sur la demande, que cela soit avec la future loi d’application de la Lex Weber en Valais ou avec les futurs arrêts du TF relatifs à la nouvelle loi sur les PPE en zone de développement. Et ailleurs? «Sur Vaud, le marché de la PPE est entièrement libre», rappelle Anthony Collé, le directeur général du groupe MK.

Cela étant, l’arc lémanique est également impacté par les mesures fédérales. «Les nouveaux programmes lancés depuis moins de douze mois affichent des prix inférieurs de 5 à 10%. Ce qui devait être commercialisé à 8000 francs l’est désormais à 7200 francs et cela part bien.» Et qu’en est-il des PPE plus anciennes? «On parle d’une baisse de 5%, mais lorsque les prix étaient vraiment excessifs, alors la correction se situait plutôt entre 5 et 10%.»

A en croire Anthony Collé, dans le canton de Vaud il n’y aurait pas de baisse réelle de la demande, «mais un problème de financement et de confiance dans l’avenir».

Serge Guertchakoff

RÉDACTEUR EN CHEF DE BILAN

Lui écrire

Serge Guertchakoff est rédacteur en chef de Bilan et auteur de quatre livres, dont l'un sur le secret bancaire. Journaliste d'investigation spécialiste de l'immobilier, des RH ou encore des PME en général, il est également à l'initiative du supplément Immoluxe et du numéro dédié aux 300 plus riches. Après avoir été rédacteur en chef adjoint de Bilan de 2014 à 2019, il a pris la succession de Myret Zaki en juin de cette année.

Du même auteur:

Le capital-investissement connaît un renouveau en Suisse
Le Geneva Business Center de Procter & Gamble récompensé pour ses RH

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."