Bilan

Les prix ont baissé en Suisse grâce aux soldes

Grâce aux soldes dans le textile et à des rabais dans le domaine des voyages et transports, les prix à la consommation ont légèrement reculé (-0,4%) en Suisse au mois de juillet.
Depuis bientôt trois ans, l'inflation est jugulée: l'indice suisse des prix à la consommation, établi par l'Office fédéral de la statistique (OFS) s'est établi à 99 points en juillet (en baisse de 0,4%), alors que la référence 100 remonte à décembre 2010. Entre juillet 2012 et juillet 2013, les prix sont restés stables.

Au début de l'été, deux facteurs peuvent expliquer ce léger recul des prix: les soldes de saison dans le secteur vestimentaire et des tarifs particulièrement bas dans le transport aérien et les voyages à forfait. Avec les soldes, le mois de juillet est traditionnellement un mois sage au niveau de l'évolution des prix.

Importations bon marché, produits suisses plus chers

La force du franc continue aussi de jouer son rôle: tandis que les prix des produits suisses sont restés stables entre juin et juillet, les produits importés ont baissé de 1,4%. Sur un an, cette distinction se confirme avec une légère progression des prix de produits suisses de 0,4%, tandis que les importations voyaient leurs prix se tasser de 1,2%.

Dans le détail, la plus forte baisse concerne le secteur habillement et chaussures: avec 8,9% de baisse, l'effet des soldes est manifeste. La part importante d'articles importés dans ce domaine a sans doute renforcé l'effet baissier.

Mais les soldes ont aussi impacté les prix dans d'autres secteurs: l'équipement ménager et entretien courant a donc vu son niveau de prix se tasser (-0,9%), du fait de nombreuses promotions.

Essence, diesel, mazout coûtent plus cher

La situation est plus contrastée dans le secteur loisir et culture. Si les prix sont là aussi en baisse (-0,9%), ce recul est essentiellement dû à deux facteurs: le poids du matériel informatique (lui aussi souvent importé), et des baisses importantes de prix pour les voyages à forfait. La baisse est moindre dans d'autres domaines (édition, spectacles). Mais sur une décennie, la baisse des prix reste impressionnante: dans ce domaine, l'indice était de 104,5 en 2003 et 94,5 fin 2012.

Contrastes également dans le domaine des transports: en moyenne, les prix ont également diminué (-0,4%), principalement grâce à des voitures neuves et d'occasion moins onéreuses et à des billets d'avion meilleur marché. Par contre, les carburants ont été renchéri: essence et diesel ont tous deux augmenté de 0,6%.

Hydrocarbures toujours: la hausse des prix du mazout (+3,3%) a poussé à la hausse le poste logement et énergie (+0,2%).

Du côté de l'alimentation et des boissons, une augmentation légère (+1%) est enregistrée: elle serait due, selon le communiqué de l'OFS, à des variations de prix saisonnières ainsi qu'à la fin de promotions intervenues en juin.

Prix contrastés dans le secteur alimentaire

Viande plus chère et hausse des prix de divers produits de base (légumes fruits, légumes racines, pâtes, pommes de terre, saucisses, oignons, fromages à pâte dure et mi-dure, biscuits) expliquent en grande partie cette hausse, seulement atténuée par de légères baisses de prix pour les choux, les fruits à noyau, la volaille, la salade, le café, les soupes en poudre et les épices et sauces.

Enfin, dans le domaine des boissons alcoolisées et du tabac, les prix sont restés très stables. Là aussi, les effets contrastés des prix étrangers en baisse (vins importés) compense largement la fin de promotions sur les vins blancs suisses en juin.
Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."