Bilan

Messi nie en bloc les accusations de fraude fiscale

Le footballeur du FC Barcelone Lionel Messi s'est dit «surpris» d'avoir appris par la presse que le pôle financier du parquet de Barcelone avait lancé une procédure pour fraude fiscale contre lui.
«Nous sommes surpris parce que nous n'avons jamais commis d'infraction d'aucune sorte. Nous avons toujours rempli nos obligations fiscales suivant les avis de nos conseillers fiscaux, qui sont chargés d'éclairer la situation», affirme Lionel Messi dans un communiqué.

Le parquet, qui soupçonne Messi d'avoir détourné plus de quatre millions d'euros, a engagé une procédure devant le tribunal de Gava, ville près de Barcelone où vit Lionel Messi, avait auparavant indiqué une source judiciaire. La procédure vise également le père de la vedette de 25 ans, Jorge Horacio Messi, selon les médias espagnols.

Mais «nous ne savons pas si elle sera admise» par le juge, a ajouté la source. Le FC Barcelone n'a pas voulu commenter cette information.

Le père serait le cerveau

Si la justice accepte d'entamer des poursuites, l'image du footballeur, le premier à avoir décroché quatre Ballon d'or consécutifs, risquerait d'en sortir ternie. Donnant une image plus humble que d'autres vedettes du football, notamment son célèbre rival du Real Madrid, Cristiano Ronaldo, «la puce» sait pourtant convertir ses exploits sur le terrain en juteux contrats commerciaux.

Le joueur et son père sont accusés d'avoir caché au fisc espagnol une partie des revenus tirés de son droit à l'image en 2006, 2007, 2008 et 2009, selon les médias espagnols qui ont eu accès aux documents déposés par le parquet. Les deux hommes ont géré une partie des revenus du joueur avec «une opacité totale face au fisc», dénonce le parquet, selon les médias.

Ils sont soupçonnés d'avoir détourné 1,06 million d'euros en 2007, 1,57 million en 2008 et 1,53 million en 2009, selon les médias. Le père du joueur est soupçonné d'avoir monté un plan pour échapper en partie au fisc dès 2005, juste avant que son fils ne soit majeur, le 24 juin 2005, selon les médias. Lionel Messi aurait ensuite accepté de poursuivre ces pratiques.





Jérémy Santallo

Aucun titre

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."