Bilan

Monnaie numérique: les banques centrales française et suisse expérimentent

La Banque de France, la Banque nationale suisse (BNS) et le pôle d'innovation de la Banque des règlements internationaux (BRI) ont annoncé jeudi s'associer pour mener une expérimentation sur des paiements transfontaliers à partir de monnaies numériques.

Plusieurs banques centrales ont déjà commencé à plancher sur l'hypothèse d'une monnaie numérique.

Crédits: Keystone


Elles s'uniront à un "groupement momentané d'entreprises" mené par Accenture et composé de Credit Suisse, Natixis, R3, SIX Digital Exchange et UBS.

Ce projet, appelé "Jura", "vise à analyser les règlements transfrontières via deux MNBC (monnaies numériques de banque centrale, ndlr) de gros, en euros et en francs suisses", détaille la Banque de France dans un communiqué.

Cette MNBC "de gros", sera réservée aux intermédiaires financiers et ne sera donc pas accessible aux particuliers.

L'objectif d'une MNBC, qui fonctionne à partir d'une technologie des registres distribués, comme la blockchain, est de "maximiser la sécurité et l'efficacité des opérations financières", a déclaré Sylvie Goulard, sous-gouverneure de la Banque de France, citée dans le communiqué.

Toutefois, l'institution précise qu'il s'agit d'"un projet de pure expérimentation, qui ne saurait indiquer une intention de la Banque de France ou de la Banque nationale suisse d'émettre une MNBC de gros".

Plusieurs banques centrales ont commencé à plancher sur l'hypothèse d'une monnaie numérique et la Banque centrale européenne doit décider cet été si elle se lance ou non dans la création d'un tel outil, dont l'un des enjeux sera de respecter la protection des données et la vie privée des citoyens.

Si une MNBC semble s'apparenter aux cryptomonnaies, elles s'en démarquent sur la philosophie, reprenant plutôt la technologie qui la sous-tend, la blockchain, et qui permet des échanges décentralisés et infalsifiables.

Voulant rester à la pointe du progrès technologique, la BNS a précisé qu'il ne s'agit que d'une "pure expérimentation, qui ne saurait indiquer une intention de la Banque nationale suisse ou de la Banque de France d'émettre une MNBC de gros".

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."