Bilan

Nette hausse du bénéfice annuel pour la BCGE

La Banque cantonale de Genève (BCGE) a dégagé en 2019 un bénéfice net en forte hausse, soutenu par une progression des recettes et des volumes d'affaires. Les taux négatifs continuent d'exercer une pression sur la marge d'intérêt, ce qui a pesé sur la principale ligne de métier de l'établissement. Le dividende est proposé à la hausse.

La BCGE affiche toujours profil international, en réalisant quelque 30% de ses revenus en euros et en dollars.

Crédits: Keystone

Le bénéfice net s'est inscrit à 96,8 millions de francs, amélioré de 6,2% sur un an, indique mardi la BCGE. Le conseil d'administration propose de relever le dividende à 3,75 francs par action, contre 3,40 francs au titre de 2018. La contribution aux collectivités publiques, dont l'Etat de Genève, s'élèvera ainsi à 65 millions de francs (+10%).

Le résultat opérationnel s'est enrobé de 2,5% à 165,4 millions de francs, à la faveur d'un produit d'exploitation amélioré de 2,7% à 420,3 millions. La BCGE affiche toujours profil international, en réalisant quelque 30% de ses revenus en euros et en dollars. Les charges ont atteint 239,3 millions (+3,1%). Pour chaque franc gagné, la banque dépense ainsi quelque 57 centimes pour couvrir ses frais.

L'évolution des revenus dans les opérations d'intérêts s'est révélée peu favorable, malgré une progression des créances hypothécaires au bilan de 2,6% à 11,68 milliards de francs. Les crédits dans leur ensemble (entreprises et particuliers), se sont étoffés de 2,5% à 17 milliards. Le résultat brut de cette activité s'est replié de 1,1% à 239,2 millions.

Dans son communiqué, la BCGE admet un "léger recul" de la marge d'intérêt, qui demeure néanmoins "robuste" compte tenu d'éléments techniques, notamment une allocation de 6,3 millions de francs à la provision pour "crédits sains". En prenant en compte ces effets (résultat net), la baisse atteint 6,5% à 231,2 millions.

Stabilité attendue pour 2020


Toutes les autres activités ont permis de générer un produit supérieur en rythme annuel. Les opérations de commissions et de prestations de services ont généré des recettes de 120,4 millions, gonflées de 3,2%. En termes de volumes, les actifs gérés et administrés ont bondi de 13,9% à 30,40 milliards.

La hausse atteint 7,5% pour le produit des opérations de négoce, à 31,4 millions. Les autres résultats ordinaires ont été plus que multipliés par deux (+129%) à 37,3 millions.

A fin décembre, le ratio de fonds propres de première catégorie (Tier1) a été amélioré de 4 points de pourcentage à 15,1%. La somme au bilan frôlait les 25 milliards (24,92 milliards) après une hausse de 8,2%. Les dépôts clientèle ont pris 2,1% à 14,95 milliards.

Pour 2020, la BCGE table sur un niveau de rentabilité opérationnelle proche de celui de 2019, précise le communiqué.

La nouvelle année a été porteuse de bonnes nouvelles pour la banque, toujours concernée par une initiative émanant de la formation Ensemble à gauche. Il y a deux semaines, la Chambre constitutionnelle de la Cour de justice a confirmé l'invalidation du texte qui demande à la BCGE de "rembourser les 3,2 milliards de francs prêtés" par le canton lors de son sauvetage des années 2000.

Ensemble à gauche avait contesté devant la justice genevoise la décision du Conseil d'Etat de déclarer nulle son initiative, en février 2019. La chambre constitutionnelle a donc rejeté ce recours. La BCGE a toujours considéré le texte comme "impraticable" et "préjudiciable".

Dans les premiers échanges, l'action BCGE prenait mardi 0,5% à 202 francs, dans un SPI en hausse de 0,39%.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."