Bilan

Noël approche, investissez dans des jouets

Les Fêtes approchent. Les commerces, les fabricants de jouets et les fournisseurs de jeux vidéo vivent un accroissement massif des ventes. Comment en faire profiter votre portefeuille?
Monster High, l’un des succès de Mattel. Crédits: Dr

A quelques semaines de Noël et de Nouvel-An, les enseignes de la grande distribution et autres magasins ont déjà installé leurs décorations et achalandé leurs étalages avec les produits festifs. Il faut dire que c’est en cette période que ces sociétés réalisent une grande partie de leur chiffre d’affaires.

Et pour savoir si cette fin d’année 2013 leur sera bénéfique ou si au contraire les clients vont se serrer la ceinture, il faut, une fois encore, regarder du côté des Etats-Unis.

Là-bas, la consommation représente environ 70% de la croissance du pays (PIB). «Toute baisse de celle-ci a donc un rapport direct avec l’avenir de l’économie et peut alors être considérée comme un indicateur avancé», explique John Plassard, sous-directeur auprès de Mirabaud Securities.

Il existe un lien étroit entre le sentiment du consommateur américain et ses dépenses. Pour cause de shutdown (pour mémoire, plus de 800 000 fonctionnaires – jugés «non essentiels» – ont été mis au chômage technique pendant près de trois semaines), sa confiance a été mise à mal, comme le prouvent les derniers chiffres d’octobre 2013 de l’Université du Michigan.

D’autre part, les ventes de détail sont en baisse. «Mais cela pourrait être passager si l’on tient compte de la hausse constante de la consommation des ménages américains», tempère John Plassard.

En effet, les Américains, contrairement à la mentalité européenne, sont prêts à s’endetter pour continuer à consommer. Et la récente fête d’Halloween abonde dans ce sens avec une augmentation de la consommation importante. Cette tendance doit encore se confirmer avec les autres événements qui précèdent Noël, à savoir Thanksgiving, le Black Friday et le Cyber Monday.

Le marché évolue

En Europe, le paysage de la grande distribution est en train de vivre une énième mutation. Il semblerait en effet que les hard discounters comme Aldi et Lidl souffrent à leur tour de la concurrence des enseignes moyen de gamme à l’instar de Casino, Leclerc et Carrefour. Cette dernière, après avoir refusé de baisser ses prix, a su s’adapter au marché.

«De plus, son système «drive» (emporter ses courses commandées via internet sans sortir de sa voiture) s’est rapidement développé pour atteindre 2500 sites en juillet», ajoute Mirabaud Securities.

La grande distribution n’est pas la seule à profiter des fêtes de fin d’année. Chez les fabricants de jouets et fournisseurs de jeux vidéo dont Ubisoft, les usines tournent à fond et les livraisons explosent.

Ainsi, Lego, qui a raflé la deuxième place du marché mondial du jouet à l’américain Hasbro, derrière Mattel, a annoncé mardi avoir lancé les travaux d’agrandissement de son site tchèque afin d’augmenter sa capacité de production d’environ 30%. L’entreprise danoise n’est cependant pas cotée en bourse, contrairement à ses concurrentes. 

Conseil nº1

Carrefour

Code: CA

Cours: 27,46  euros

Objectif: 33 euros

Orientée famille, la chaîne française de grande distribution Carrefour bénéficie d’assortiments où les produits quotidiens, notamment pour les bébés, sont surreprésentés avec des indices de vente parfois trois fois supérieurs aux hard discounters.

Conseil nº2

Wal-Mart

Code: WMT

Cours: 78,16  dollars

Objectif: 88 dollars

Le directeur de Wal-Mart a affirmé dans une interview que les achats pré-Noël étaient importants. Peut-être grâce aux nombreux rabais offerts. Attention donc à l’éventuelle baisse des marges. Cependant, ses magasins, incontournables aux Etats-Unis, se sont parfaitement adaptés aux clients.

Conseil nº3

Mattel

Code: MAT

Cours: 44,90  dollars

Objectif: 49 dollars

Le fabricant de jouets a publié un bénéfice net trimestriel supérieur aux attentes, soutenu par les ventes de ses poupées Barbie et American Girl et de ses figurines Monster High. Le numéro un mondial peut compter sur ses produits phares qui se retrouvent en masse sous tous les sapins.

Conseil nº4

Ubisoft

Code: UBI

Cours: 9,30 euros

Objectif: 12 euros

Pour Guillaume Delorme, gérant de fonds pour Oddo Asset Management, le No 3 mondial est très bien positionné pour profiter de la nouvelle génération de consoles avec des franchises existantes à grand succès et de nouveaux jeux. La marge opérationnelle d’au moins 8% est soutenable.

Nathalie Praz

Aucun titre

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."