Bilan

Nouvelles normes comptables: les bénéfices 2013 amputés de 10%

L'impact de l'évolution d'IFRS est cependant moindre qu'attendu pour les entreprises cotées qui l'utilisent, précise le cabinet d'audit Deloitte dans son étude "IFRS Survey".

Le cabinet d'audit relève également une tendance à l'abandon des normes IFRS. L'an dernier, sept entreprises suisses ont décidé de passer aux normes Swiss GAAP RPC, jugées plus flexibles et moins complexes.

Crédits: DR

L'évolution récente des normes comptables internationales IFRS (International Financial Reporting Standards) a eu un impact important sur la communication financière des entreprises cotées en Suisse. En particulier, les changements concernant les engagements de retraite, selon la norme IAS 19 révisée, ont occasionné une baisse moyenne de 10% du résultat net des entreprises, révèle une étude de Deloitte, publiée mercredi. Cet impact est cependant moindre que celui attendu, relativise le cabinet d'audit.

Deloitte constate par ailleurs que la complexité grandissante des normes IFRS pousse des entreprises suisses à se tourner vers les normes Swiss GAAP RPC. Swatch a été la première à franchir le pas.

L'étude "IFRS Survey" de Deloitte, dont c'est la cinquième édition, a analysé les rapports annuels 2013 de 30 sociétés suisses cotées. Pour 77% d'entre elles, le chiffre d'affaires a augmenté, 57% affichant une amélioration de leur marge opérationnelle.

La révision de la norme IAS 19 sur les engagements de retraite a affecté 24 des 30 sociétés analysées. Pour 18 d'entre elles, ces nouvelles normes ont obligé à recalculer les chiffres comparatifs.

L'impact financier de cette révision a majoritairement concerné les entreprises qui appliquaient auparavant la méthode dite du "corridor", précise l'étude. Celles-ci ont vu leurs fonds propres diminuer en moyenne de 6%.

L'application d'IAS 19R a cependant eu un impact plus faible que prévu sur les coûts de pension, entraînant seulement une baisse du résultat net de 10% en moyenne, grâce à l'amélioration globale de la performance financière, explique Deloitte.

Le cabinet d'audit relève également une tendance à l'abandon des normes IFRS. L'an dernier, face à la complexité croissante de celles-ci, sept entreprises suisses ont décidé de passer aux normes Swiss GAAP RPC, jugées plus flexibles et moins complexes. Le groupe Swatch a été le premier membre du SMI à l'avoir fait.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."