Bilan

Obligations: il reste des opportunités

Avec les très bonnes performances des actions, les placements à revenu fixe ont perdu de leur attractivité. Mais pas totalement. Trois spécialistes de ce marché livrent leurs préférences.
Les perspectives pour le dollar et l’économie américaine sont positives à moyen et long terme. Crédits: Dr

 Le stratégiste Antoine Lesne, gestionnaire de portefeuille chez SSgA, en est persuadé : la demande institutionnelle pour les actifs à revenu fixe demeure structurellement positive, malgré des perspectives de rendements plus faibles. Et ce pour deux raisons, selon lui.

«Premièrement, les règlements financiers tels que Bâle III et Solvabilité II vont continuer à stimuler la demande pour ce type d’actifs. Dans le même temps, les actifs des fonds souverains et les réserves de change continuent de croître. Ils investissent dans les instruments à revenu fixe, partiellement pour les fonds et principalement pour les réserves. Deuxièmement, les fonds de pension sont susceptibles de rester des investisseurs importants d’actifs à revenu fixe afin d’égaliser une partie de leurs dettes. Nous privilégions le crédit sur la durée, par exemple les «high yields» et les emprunts à courte échéance, soit d’entreprises soit des Etats (pour plus de sécurité).»

De son côté, Jim Leaviss, gérant du fonds M & G Global Macro Bond, constate actuellement «une meilleure valeur dans des obligations d’entreprise «investment grade» par rapport aux obligations du gouvernement. En effet, leurs rendements supplémentaires restent attractifs et compensent le risque de défaut de paiement de certains secteurs.

Je préfère les valeurs industrielles et les financières américaines, qui semblent en meilleure santé que les européennes. Ma vision à moyen et long terme pour l’économie américaine et le dollar est positive. Je favorise les obligations à taux variable émises par des banques américaines qui devraient profiter de la reprise induite par le marché du logement.»

Normalisation des rendements

Quant à Stefan Kreuzkamp, coresponsable du département obligations chez DeAWM, il prévoit «que l’économie mondiale va croître plus rapidement en 2014 dans une perspective globale. Cela entraînera une normalisation des rendements des obligations d’Etat. Le calendrier du programme d’achat d’actifs de la Fed restera le principal moteur des rendements mondiaux. La BCE va poursuivre sa politique de taux bas et ses mesures non conventionnelles vont fournir un appui solide pour le marché européen de titres à revenu fixe. Comme nous nous attendons à une hausse progressive des rendements au cours des prochains mois, nous préférons investir dans les différents risques de crédit au détriment des risques de duration. En 2014, nous nous attendons à ce que les rendements des portefeuilles de titres à revenu fixe soient protégés de la forte performance des marchés.» 

Conseil nº1

ITALY GOV’T INT BOND

Fitch: BBB +

Echéance: 2.3.2015

Coupon: 2,5%

ISIN: CH0020386485

Prix: 101,65 francs

Les perspectives de l’économie italienne s’améliorent. Spread attractif vs EUR. 

Risques: retour de la volatilité lié au prochain «stress test» bancaire, lenteur dans la poursuite des réformes souhaitées par Bruxelles.

Conseil nº2

COMUNIDAD DE MADRID

Fitch: BBB

Echéance: 15.07.2015

Coupon: 3,5%

ISIN: CH0043057295

Prix: 102,75 francs

Amélioration des perspectives de l’économie espagnole (stabilisation du rating S&P). Spread attractif vs EUR.

Risques: ralentissement de la consolidation fiscale régionale, retour de la volatilité sur les marchés périphériques.

Conseil nº3

BANQUE PSA FINANCE

S&P: BB +

Echéance: 25.9.2015

Coupon: 3,25%

ISIN: CH0187216012

Prix: 101,85 francs

Refinancement sécurisé pour trois ans suite à l’octroi de garantie de l’Etat français.

Risques: investissement high yield, accroissement de la détérioration financière et/ou continuation de perte de parts de marché.

Conseil nº4

VTB BANK (VTB CAPITAL SA)

S&P: BBB

Echéance: 17.11.2015

Coupon: 5%

ISIN: CH0141533403

Prix: 105,80 francs

La deuxième plus grande banque russe détenue à 61% par l’Etat russe. Spread attractif vs EUR + USD.

Risques: retour d’une forte volatilité sur les marchés émergents, risque lié à la hausse des provisions.

Nathalie Praz

Aucun titre

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."