Bilan

Perquisitions chez Safra Sarasin pour soupçons de fraude fiscale

La perquisition s'est déroulée à la demande du parquet de Cologne en Allemagne qui investigue des soupçons d'escroquerie fiscale. Le Ministère public de Zurich coopère à l'enquête.

Safra Sarasin a, selon les accusés, recommandé pendant des années aux clients fortunés d'investir dans des fonds qui se sont occupés de prétendues transactions cum-ex. Il était alors possible de demander deux fois le remboursement d'impôts anticipés versés une seule fois.

Crédits: Keystone

La police suisse a perquisitionné jeudi les locaux de la banque privée suisse Safra Sarasin, à la demande des autorités judiciaires allemandes qui enquêtent sur des soupçons d'escroquerie fiscale, a confirmé vendredi à l'AFP une source au Ministère public de Zurich.

L'information, révélée par le journal suisse Tages Anzeiger, a été confirmée par Marcel Strassburger, responsable de l'entraide judiciaire au sein du Ministère public de Zurich.

"Etait concernée la banque J. Safra Sarasin", a-t-il corroboré, précisant que le parquet de Zurich avait agi pour le compte des autorités allemandes.

Les perquisitions, coordonnées par le parquet de Zurich, ont été menées dans sept cantons - Bâle-Ville, Bâle-Campagne, Zurich mais aussi dans les Grisons ainsi que dans les cantons de Zoug, de Schwyz et de St-Gall -, a-t-il ajouté.  

Selon les premiers éléments de l'enquête, la justice allemande soupçonne une trentaine de personnes d'avoir réussi à se procurer 462 millions d'euros de manière illégale.

L'enquête est menée par le parquet de Cologne (Allemagne), qui s'intéresse à des opérations complexes appelées "cum-ex", des ventes d'actions entre trois actionnaires leur permettant de toucher indûment deux fois un crédit d'impôt qui ne devrait normalement leur être versé qu'une seule fois.

Les accusés, des personnes fortunées, ont indiqué à la justice allemande que la banque suisse Safra Sarasin leur avait pendant des années recommandé d'investir dans des fonds qui opéraient de la sorte.

Selon le Tages Anzeiger, des perquisitions ont également eu lieu jeudi dans un cabinet d'avocats allemand situé au centre de Zurich.

Au total, 20 sites situés dans sept cantons ont été perquisitionnés par des douzaines de policiers et de magistrats, d'après le journal.

Interrogée par l'AFP, la banque s'est refusée à tout commentaire "sur une procédure en cours".

La banque Safra Sarasin est spécialisée dans la gestion de fortune et a son siège à Bâle.

Fondée en 1841, la banque Sarasin a été vendue en 2011 au groupe bancaire brésilien Safra, s'appelant désormais Banque Safra Sarasin.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."