Bilan

Peter Friedli

Avec son investissement américain Osiris, Peter Friedli a eu des sueurs froides: au lieu de réaliser une percée, sa biotech spécialisée dans la recherche sur les cellules souches a été recalée par la FDA dans la phase décisive de test III. Les cellules destinées à prévenir des rejets fonctionnent bel et bien lors de transplantations de foie et d’estomac mais pas pour celles de peau. Cette mauvaise nouvelle a fait plonger l’action de 30%. Et la crise financière lui en a enlevé encore une fois autant. Connu pour ne pas investir son seul argent mais aussi son cœur dans les entreprises, Peter Friedli prend les choses avec philosophie. Il continue à croire au succès d’Osiris où il a mis ses deniers en 1992 déjà. Son autre gros investissement, chez MyriadGenetics, s’est bien comporté ces douze derniers mois et serait, dit-il, très profitable. Enfin, il compte beaucoup sur Reverb Networks, qui serait en train de lancer un logiciel capable de multiplier la capacité des antennes de téléphones mobiles.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."