Bilan

Quand l’or dégringole, les actions rigolent

La baisse historique des métaux précieux devrait profiter au marché des actions, appelé à poursuivre encore sa belle progression.
Le métal jaune s’est replié de 20% depuis janvier. Crédits: Beawiharta/Reuters

Le marché a poursuivi sa valse-hésitation sur fond de publications des résultats trimestriels. Si les premiers indicateurs ont déçu, à l’image d’IBM ou des valeurs bancaires, la suite a révélé son lot de bonnes surprises, synonymes de regain d’optimisme.

Le mois écoulé aura surtout été marqué par une baisse historique des métaux précieux. Jamais, hors crise guerrière mondiale, on n’avait observé une telle correction. Le métal jaune s’est replié de 10% en quelques heures (20% depuis janvier) et l’argent de 20% (50% depuis janvier).

Les commentaires faisaient état de craintes liées à de potentielles ventes des banques centrales pour renflouer l’Europe du Sud. Cependant, la rapidité du mouvement, et surtout le fait que l’argent corrige plus que l’or, laisse plutôt penser que la spéculation est à l’origine du phénomène. En effet, depuis quelque temps, les spécialistes prédisaient une hausse historique du métal argenté, attirant ainsi une nuée de spéculateurs. De plus, des ventes d’or des banques centrales ne pourraient expliquer la chute de l’argent métal.

On peut donc penser que les gros spéculateurs, à l’image de George Soros, ont non seulement sorti leurs positions, mais également joué à la baisse sur ce secteur. Les liquidités retirées de ces valeurs refuges ne pouvant pas s’investir dans un marché obligataire, qui ne rapporte plus rien, ils n’ont guère qu’une alternative: se diriger vers le marché des actions, qui devrait ainsi poursuivre sa marche triomphale dans les semaines à venir.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."