Bilan

Quantesys met un hedge funds dans l’iPhone

L’entreprise valaisanne Quantesys lance une application pour démocratiser ses algorithmes d’investissement basés sur la finance comportementale.

L’application met les outils sophistiqués des gérants de hedge funds à la portée de l’investisseur lambda.

La finance comportementale s’appuie sur des analyses héritées de la psychologie pour analyser les marchés financiers. Le mimétisme, les émotions  (peurs, euphorie)  et autres prophéties autoréalisatrices des investisseurs sont ainsi modélisables. De nombreux hedge funds ont d’ailleurs construit leurs stratégies sur ces instruments que ce soit pour dénicher des anomalies de marché arbitrables ou des tendances de fonds.

Fondateur de Quantesys (l’une des 50 start-up de notre sélection 2013), Nader Erfani, un banquier passé aussi par Swisscom, développe depuis 2007 des algorithmes qui extraient de l’analyse du comportement des investisseurs à court terme des opportunités utiles pour ceux qui le sont à long terme. Par exemple, des signaux d’achats ou de ventes dans une phase de panique ou d’euphorie à court terme qui ne remettent pas en cause les tendances de fond du marché.

Utilisé jusqu’à présent par des gérants indépendants et des clients privés, ce logiciel sera décliné dans une version simplifié du point de vue ergonomique et accessible à n’importe qui. Disponible dans l’App Store d’Apple dès cette semaine (une version Androïd est prévue ultérieurement), l’application Market Impusle est gratuite dans un premier temps. 200 crédits sont alloués à l’utilisateur.  Quand il les a épuisés (entre une semaine et un mois en fonction de l’intensité de l’utilisation), il peut ensuite en acheter d’autres (pour des montants de quelques francs cohérents avec les prix des applications mobiles) afin de continuer à recevoir des conseils en fonction de son profil et de son portefeuille. Pour éviter tout conflit d’intérêt, l’application n’est pas reliée à une plateforme de trading. Elle met simplement les outils sophistiqués des gérants de hedge funds à la portée de l’investisseur lambda.

Fabrice Delaye
Fabrice Delaye

JOURNALISTE

Lui écrire

Fabrice Delaye a découvert Internet le 18 juillet 1994 sur les écrans des inventeurs du Web au CERN. La NASA diffusait ce jour-là les images prises quasi en direct par Hubble de la collision de la comète Shoemaker-Levy sur la planète Jupiter…Fasciné, il suit depuis ses intuitions sur les autoroutes de l’information, les sentiers de traverse de la biologie et étend ses explorations de la microélectronique aux infrastructures géantes de l’énergie.

L’idée ? Montrer aux lecteurs de Bilan les labos qui fabriquent notre futur immédiat; éclairer les bases créatives de notre économie. Responsable de la rubrique techno de Bilan depuis 2006 après avoir été correspondant de L’Agefi aux Etats-Unis en association avec la Technology Review du MIT, Fabrice Delaye est diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris et de l’EPFL.

Membre du jury des SwissICT Awards, du comité éditorial de la conférence Lift et expert auprès de TA-Swiss à l’Académie Suisse des Arts et des Sciences, Fabrice Delaye est l’auteur de la première biographie du président de l’EPFL, Patrick Aebischer.

Du même auteur:

«Le prochain président relèvera les impôts»
Dubaï défie la crise financière. Jusqu'à quand'

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."