Bilan

Que peut-on acheter avec 1$ à travers le monde?

La Banque mondiale a lancé son opération participative #1dollar: tous les utilisateurs du réseau social Twitter à travers le monde sont invités à poster une photo de ce qu'ils peuvent acheter chez eux avec 1 dollar.
  • Dans le cadre d'un programme de lutte contre la pauvreté dans le monde, la Banque mondiale invite les adeptes de Twitter à poster une photo, leur nom et leur pays pour dire ce qu'ils peuvent acheter pour 1$. Crédits: Reuters
  • Les banques nationales ont largement relayé le message de la Banque mondiale sur Twitter.
La Banque mondiale s'adresse au monde entier. Enfin au monde entier des internautes connectés à Twitter. L'organisation basée à Washington a lancé un appel à tous les abonnés au réseau social pour qu'ils postent des photos ou des messages.

Mais que doivent représenter ces photos et ces mots? Le hashtag résume tout: #1dollar. Soit «dites-nous ce que vous pouvez acheter chez vous avec un dollar». Une initiative relayée dans de nombreux pays par les banques centrales.

Déjà de nombreux tweets du monde entier

Et depuis le début de la semaine, les posts sur Twitter affluent. Dans de très nombreux pays à travers le monde, les adeptes des mini-messages mettent en ligne des biens et des services qu'ils peuvent se payer avec 1 dollar ou avec l'équivalent en monnaie locale (en Suisse ce serait 0,91 franc).



Sensibiliser le grand public à la pauvreté

Loin des indices habituels sur le pouvoir d'achat et les disparités de niveau de vie, cette initiative ne vise pas à établir un classement ou une cartographie des pays dont le niveau de vie serait lié aux réponses. Mais davantage à sensibiliser le plus grand nombre au fait qu'un milliard de personnes vivent avec moins de 1,25$ par jour à travers le monde.

D'ailleurs, une pétition a également été mise en ligne afin que les citoyens fassent pression sur leurs gouvernements dans le but de donner plus d'ampleur aux programmes de lutte contre la pauvreté sur la planète.

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."