Bilan

Qui a vendu en mai a encore bien fait

Beaucoup d’incertitudes planent encore sur les marchés, qui continuent leur phase de correction. Les investisseurs en tiennent compte.
Le marché japonais a fortement baissé ces jours, après avoir grimpé de 40% depuis janvier. Crédits: Toshifumi Kitamura/AFP

La phase de correction se poursuit sur les principaux indices boursiers, alimentée par le ralentissement de la croissance chinoise et le retour des craintes liées au financement du budget américain.

En quelques jours, le marché japonais a abandonné la moitié de sa hausse de 40% observée depuis le début de l’année. Après l’euphorie née du changement de politique monétaire de la Banque centrale japonaise, les révisions à la baisse de la croissance de l’Empire du Milieu sont venues largement tempérer les velléités haussières nippones.

Un marché suisse entre deux eaux

Alors qu’outre-Atlantique le spectre du déficit budgétaire resurgit, les investisseurs s’attendent à un resserrement de la politique de la Fed qui devra tôt ou tard ralentir ses rachats d’obligations destinés à soutenir l’économie américaine. Le bilan de la réserve fédérale n’étant pas extensible à l’infini, il faudra actionner la manette de frein, ce qui ne se fera pas sans dégâts.

Le marché suisse, quant à lui, nage entre deux eaux, porté d’un côté par un accord de libre-échange avec la Chine que l’on croyait historique, mais qui au final semble surtout taillé pour l’horlogerie et, de l’autre côté, par une tentative d’accord fiscal entre les banques et les Etats-Unis dont le contenu reste un mystère. Faute de connaître les implications exactes de ce règlement, les investisseurs restent prudents en attendant d’y voir plus clair.

On le voit, la conjoncture actuelle soulève bien plus de questions qu’elle n’apporte de certitudes. On ne peut donc pas en vouloir aux acteurs de continuer à se désengager d’un marché aussi incertain. 

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."