Bilan

Salaires des cadres: baisse aux CFF et à La Poste, hausse chez Ruag et à la Suva

Les patrons des CFF et de La Poste continuent d'afficher de très hauts salaires parmi les cadres de la Confédération. Mais leurs revenus ont baissé l'an dernier par rapport à 2012.

Le patron des CFF Andreas Meyer a touché quelque 944'000 francs en 2013, contre 1,036 million de francs en 2012.

Crédits: Keystone

Les patrons des CFF et de La Poste continuent d'afficher de très hauts salaires parmi les cadres de la Confédération. Mais leurs revenus ont baissé l'an dernier par rapport à 2012. Idem à la SSR. Des hausses ont en revanche été enregistrées du côté de RUAG et de la SUVA.

Selon le rapport annuel adopté mercredi par le Conseil fédéral, le patron des CFF Andreas Meyer a touché quelque 944'000 francs en 2013, contre 1,036 million de francs en 2012. Son salaire de base est passé de 573'333 à 580'000 francs, mais ses bonifications ont baissé de 346'434 à 247'863 francs. Les prestations annexes sont restées stables à 115'835 francs.

Pour la cheffe de La Poste Susanne Ruoff, la baisse est plus forte. Sur le papier, le revenu a fondu de 1,059 million à un peu plus de 766'700 francs. Les données de 2012 portaient toutefois sur 15 mois en raison de la succession entre Jürg Bücher et Mme Ruoff.

Le salaire de base a reculé de 668'334 à 530'000 francs. Idem des autres composantes: les bonifications ont passé de 324'480 à 189'475 francs et les prestations annexes de 66'662 à 47'257 francs.

Le directeur de la nouvelle entité PostFinance Hansruedi Köng dispose pour sa part d'un salaire global de 529'176 francs. La composante fixe s'élève à 375'000 francs, les bonifications à 102'395 francs et les prestations annexes à 51'781 francs.

DES SOUS À LA RUAG

Comme d'habitude, le patron de RUAG a de quoi sourire. Le nouveau directeur Urs Breitmeier peut compter avec un revenu de 845'651 francs alors que son prédécesseur ne recevait que 734'400 francs. La composante fixe a augmenté de 440'000 à 446'538 francs et les bonifications de 264'000 à 348'000 francs. Les prestations annexes sont restées stables à 50'400 francs.

Hausse aussi du côté de la Caisse nationale d'assurances en cas d'accidents (Suva). Le salaire du patron Ulrich Fricker a progressé de 602'608 à 627'642 francs. La part fixe est passée de 490'000 à 495'000 francs, les bonifications de 110'000 à 130'000 francs et les prestations annexes de 2608 à 2642 francs.

A la SSR, la rémunération de Roger de Weck a tout sauf pris l'ascenseur. Le directeur affiche un salaire de 491'670 francs contre 509'782 francs un an plus tôt. La composante fixe a certes augmenté de 392'250 à 396'844 francs, mais les boni ont reculé de 64'349 à 41'200 francs. Les prestations annexes augmentent légèrement de 53'183 à 53'626 francs.

Le directeur de l'Inspection fédérale de la sécurité nucléaire a été mieux loti. Sa rémunération a augmenté de 295'200 à 297'081 francs, surtout grâce à une hausse de boni. Le patron de Skyguide a quant à lui vu son salaire total passer de 528'364 à 546'964 francs. Stabilité parfaite enfin du côté de l'Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (542'800 francs).

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."