Bilan

Sotchi 2014, un turbo pour la Russie

Après les grands travaux de Pékin 2008, voilà ceux de Sotchi 2014. Les Jeux olympiques d'été ne sont pas encore commencés que les regards des investisseurs sont déjà tournés vers la Russie. Cette dernière s?est vu attribuer les jeux d'hiver. «Les besoins sont énormes à Sotchi», explique Alain Bourrier, responsable des marchés émergents chez BlackRock Investment. Les autorités locales ont promis d'investir plus de 15 milliards de francs. Ce phénomène va soutenir la croissance, d'autant qu?il s?inscrit dans un vaste mouvement de refonte des infrastructures russes. En pratique, il s?agira de relier la station balnéaire aux montagnes du Caucase et de construire les sites et arènes sportives susceptibles d'accueillir les compétitions, du bob au hockey en passant par le freestyle. Deux stations de ski baptisées «Roza Khutor» et «Gazprom» vont sortir de terre pour l'occasion. La ville portuaire est à l'image du reste du pays. «En dehors des grands centres que sont Moscou et Saint-Pétersbourg qui ont été refaits, tout reste à bâtir.» Dans l'ensemble de la Russie, la construction de routes et de logements va s?accélérer ces prochaines années, «90% du parc immobilier russe doit être renouvelé», estime Alain Bourrier. Lui fait le pari de la Russie boursière, et de ses anciens satellites (Pologne, Hongrie, République tchèque). Les indices moscovites avaient atteint un sommet en janvier, avant de se retrancher vivement. Mais les actions se sont depuis redressées. «Avec un multiple des bénéfices de 9,5 fois pour 2008, les valorisations russes sont très attractives, explique-t-il. La croissance de 8,5% est également très intéressante comparée à celle des pays occidentaux.» Les valeurs gazières et pétrolières offrent du soutien. Leur poids est très important sur le marché russe. «Les titres pétroliers avaient réalisé une moins bonne performance que le marché depuis un an et demi, confie-t-il. Mais ils sont beaucoup montés récemment.» Les entreprises du secteur ont annoncé de solides résultats au quatrième trimestre 2007. «Elles profitent pleinement de l'effort porté sur les produits raffinés, moins taxés que les exportations de brut, et de la modernisation des installations existantes.» Le ciel de Moscou semble dégagé. Cerise sur le gâteau, le consommateur russe s?est levé. «Les dépenses des ménages ont fortement soutenu la croissance en 2007, les services financiers gagnent en importance.» Demain, les riches citoyens de la patrie de Poutine skieront-ils davantage à Sotchi qu?à Verbier ou à Montana? B

Photo: Sochi, organisatrice des Jeux olympiques d'hiver 2014, Russie, le 3 juillet 2007 / © EPA/STR/KEYSTONE

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."