Bilan

Symbiotics lorgne vers l'afrique

«A fin 2008, la demande de financement de la part des organismes de microcrédit subsistait, mais les investisseurs internationaux retiraient leurs billes, se souvient Daniel Schriber, directeur des investissements. Symbiotics maintient fermement le cap. A partir de juin 2009, c'est les demandes de prêts qui commencent à reculer, particulièrement dans les pays de l'Est. «Avec le ralentissement économique, les volumes prêtés sur place ont plongé de 20% en Bosnie et en Roumanie.» A l'opposé, le commerce n'a pas fléchi dans les Andes. «Au Pérou, la monnaie a bien résisté à la crise et les conditions macroéconomiques sont restées bonnes.»Aujourd'hui, Symbiotics lorgne vers l'Asie et l'Afrique. «Nous venons de décrocher un mandat de conseil de 200 millions de dollars sur l'Afrique d'un consortium de banques et d'agences de développement», relève Roland Dominicé, cofondateur de la firme. Du Nigeria à la Tanzanie, Symbiotics devra débusquer les meilleurs instituts de microcrédits.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."