Bilan

Too big to perform?

Tout le monde a encore en mémoire la débâcle de LTCM, grand utilisateur d’effet de levier au point de ne plus maîtriser sa taille disproportionnée sur les marchés. La polarisation de l’industrie alternative, qui avait débuté bien avant la crise de 2008, se renforce elle aussi irrémédiablement. Se font ainsi face d’un côté les très gros fonds dont la masse sous gestion continue d’enfler, et de l’autre les gérants de petite et moyenne taille, qui se battent pour leur survie et attirer des investisseurs à long terme suffisamment sophistiqués.

Plusieurs facteurs structurels affectent actuellement cette industrie, avec des conséquences différenciées pour les deux catégories. Premièrement, la pression des autorités de régulation, qui engendrera des frais élevés supplémentaires pour les plus petits gérants. Deuxièmement, la fin programmée des activités de trading propriétaire des grandes banques et leur désengagement progressif des hedge funds dans lesquels elles avaient une participation: elle générera de nouveaux lancements de fonds qui redynamiseront l’offre. Troisièmement, l’extrême difficulté d’attirer du capital de départ pour les nouveaux venus ou simplement pour maintenir à flot un business existant mais dépourvu de taille critique. Last but not least, le réservoir de talents à disposition, effet direct de la crise, bénéficiera aux grands gérants, capables d’offrir des salaires conséquents, comme aux plus modestes, qui se muent en vrais chefs d’entreprise.

Les investisseurs seraient dès lors bien inspirés de réévaluer l’équation entre taille, performance et risque opérationnel. La corrélation des grands fonds entre eux et vis-à-vis du marché est devenue telle qu’elle n’offre plus de diversification, tandis que le risque lié à leur envergure les expose à des difficultés réelles en termes de stratégies de sortie de leurs positions. Si des investissements dans leurs confrères plus modestes exposent à davantage de risque opérationnel, leur transparence, leur flexibilité accrue et leur surperformance désormais établie devraient permettre un positionnement plus efficace dans un environnement encore largement dominé par les tendances macro.

Sarah Clar-Boson

Aucun titre

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."