Bilan

Tous les regards sont tournés vers l’Europe

Si les Etats-Unis sont sur la bonne voie, le Vieux-Continent devrait vivre un mois de septembre décisif de tout point de vue.

Depuis quelques semaines déjà les statistiques économiques publiées outre-Atlantique pointent vers une accélération de la dynamique conjoncturelle. Le Livre beige de la Réserve fédérale (03.09) ainsi que l’ISM des services (indicateur économique avancé; 04.09) et l’évolution de la production industrielle (15.09) permettront de prendre le pouls de «corporate America».

Janet Yellen, aux commandes de la Fed, scrutera attentivement le rapport sur l’emploi du mois d’août. «Ce qu’il faut aussi analyser, c’est le taux de participation et la progression des salaires, explique Gianluca Tarolli, analyste chez Bordier & Cie. C’est en effet l’évolution de l’ensemble de ces variables qui dictera le rythme de sortie de la politique ultra-accommodante de la Banque centrale.»

Dans la zone euro, la faiblesse de l’activité passée et actuelle, les mesures d’austérité dans la périphérie, le taux de chômage élevé, une devise forte et une contraction du crédit sont autant de facteurs expliquant, selon le spécialiste, le niveau très bas de la croissance des prix aujourd’hui: «Mais ce qui inquiète le plus les autorités monétaires, c’est le recul des attentes d’inflation future visible dans les marchés obligataires.»

Pour freiner ces craintes déflationnistes, la BCE pourrait se lancer à son tour, à terme, dans une politique monétaire quantitative. «Implicitement, elle se dit prête à accepter des déficits publics plus importants à court terme, ce qui favoriserait la conjoncture, si ces derniers servent à financer les réformes à long terme, indispensables pour faire remonter la croissance potentielle», analyse Gianluca Tarolli.

La fin de l’austérité semble donc programmée, mais n’a pas empêché l’éclatement du gouvernement en France. Selon l’expert, ces annonces permettent aux autorités de gagner du temps et aux marchés financiers de passer outre la faiblesse de la croissance. «Mais sans le retour de cette dernière, la complaisance qui règne dans les milieux financiers
et la patience des investisseurs pourraient prendre fin», avertit-il.

Nathalie Praz

Aucun titre

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."