Bilan

Trading en ligne: quelle plateforme choisir?

Un nombre croissant d’usagers s’intéresse aux plateformes de boursicotage. Ce qui amène les tarifs à devenir très concurrentiels. Notre guide pour la Suisse romande.
  • Crédits: Philippe Lechien/morgangaynin.com
  • Swissquote donne aussi l’accès aux informations et analyses financières. La plateforme s’adresse autant aux spéculateurs qu’aux investisseurs occasionnels plus classiques. Crédits: Dr

Les établissements financiers sont de plus en plus nombreux à offrir à leur clientèle la possibilité d’investir en bourse d’un simple mouvement de souris. La demande pour le négoce en ligne est en forte progression. Par exemple, à la Raiffeisen, 136 000 transactions boursières ont été effectuées via e-banking l’an dernier, alors que les plateformes de trading de PostFinance ou des banques cantonales de Genève et de Zurich rencontrent toutes un succès grandissant. 

Sur le plan des tarifs, le marché suisse de la bourse en ligne est très concurrentiel. La plupart des banques se font une certaine guerre des prix pour attirer les clients vers leurs plateformes de trading, ce qui profite à l’utilisateur final. Aperçu des principales plateformes romandes.

Saxo Bank

Les services  Saxo Bank est spécialisée dans le négoce en ligne. Sa plateforme multiproduits permet le négoce en direct des devises, des actions, des fonds indiciels (ETF), des futures, des options et autres dérivés de produits synthétiques comme les CFD (contrats sur différence). Elle est plutôt destinée à l’investisseur intéressé et actif qui souhaite accéder à plusieurs marchés et découvrir différents véhicules de placement.

Sa particularité: la banque danoise offre trois types de plateformes de trading avec les mêmes potentialités pour un seul compte client. La plus ancienne, SaxoTrader, s’installe sur un PC comme un logiciel. Elle recrée les conditions d’une salle de marché en mettant aussi à disposition des informations financières et des graphes. «Elle se situe donc entre un Bloomberg et une véritable plateforme de trading.

Son objectif est de gérer activement un portefeuille sur le web de manière personnalisée tout en composant avec des analyses  techniques», explique André Keller, responsable du front office chez Saxo Bank.

L’outil SaxoWebTrader, plus flexible, s’utilise sur internet pour tous les systèmes d’exploitation cette fois-ci. 

Enfin, SaxoMobileTrader propose une solution pour smartphones et tablettes. Le système suscite d’ailleurs un certain engouement puisqu’une hausse de près de 25% d’utilisateurs a été enregistrée depuis peu. En chiffres, la base clientèle de la plateforme est très diversifiée. Elle avoisine les 70 000 abonnés qui sont autant des professionnels (gérants externes) que des institutionnels ou des clients privés. 

Un minimum de 10 000 francs d’investissement est nécessaire pour accéder aux transactions boursières. De plus, le client qui place plus de 100 000 francs en liquide bénéficie du support d’une personne dédiée à son compte.

Les frais Ils sont indiqués de manière claire avec une tarification assez simple. Par exemple, l’achat et la vente de titres européens coûtent 0,10% du montant nominal. Pour un gros volume de trans-actions effectuées sur un compte, la banque peut revoir à la baisse les frais de courtage. Autre particularité, le dépôt n’a pas de frais si le client effectue au moins une opération par semestre.

BCV

Les services  Lancée en 1999, TradeDirect (anciennement e-SIDER) est actif sur 25 des plus gros marchés mondiaux et permet d’acheter des placements notamment de type actions, obligations et warrants. L’accès aux cours sur les marchés SIX Swiss Exchange, SIX Swiss Blue Chip et SIX Scoach est en temps réel. Les cotations sont en différé sur les autres bourses.

Sur le site, il est possible de faire des simulations de portefeuille et de visionner des graphiques interactifs. «Nous offrons aussi des analyses de marché et de titres axées sur les fondamentaux ainsi que des idées d’investissement réalisées par The Screener», relève Fabien Vrignon, responsable de la bourse en ligne de la BCV. Plus de 5000 valeurs sont scannées et analysées au niveau du risque deux  fois par semaine.

Par ailleurs, l’outil Prime Terminal permet de créer sa propre salle de marché à domicile, avec de nombreux outils de personnalisation. Le coût de cette fonctionnalité s’élève à 150 francs par an. TradeDirect compte 8300 clients aujourd’hui et est disponible pour consulter les cours en temps réel sur iPhone, iPad et BlackBerry.

Les frais La plateforme de la BCV propose des prix détaillés selon une tarification simple. Les frais de courtage démarrent à 6,90 francs l’ordre d’un montant minimum de 750 francs investis sur le marché suisse. Le palier suivant se situe à 17,90 francs l’ordre. On compte 9,90 dollars pour une transaction de moins de 750 francs sur des actifs cotés au NYSE et au Nasdaq.

Concernant le dépôt, les commissions d’administration sont calculées comme suit: 0,1% de la masse sous dépôt (avec un minimum de 40 francs et un maximum de 100 francs), plus 0,1% de la masse des titres non négociables en ligne.

Swissquote

Les services   Le site suisse de trading donne accès à une grande variété de produits. Par exemple, quelque 5000 fonds de placement. Les transactions de devises (forex), les dérivés et structurés y sont aussi accessibles.

«Nos clients sont plutôt des autodidactes. La plateforme permet d’effectuer des simulations et d’accéder aux informations financières et aux analyses d’experts, un peu comme un Bloomberg. Nous répondons aux besoins aussi bien d’un spéculateur que d’un investisseur occasionnel plus classique», explique Marc Bürki, CEO de Swissquote Bank. L’application est disponible sur tous téléphones mobiles et tablettes.

Les frais La jeune banque présente une tarification simple et transparente. L’idée de ce modèle low  cost est de minimiser les intermédiaires dans l’exécution des ordres de bourse pour proposer des prix attractifs, sous forme de pourcentages, par paliers de transaction. Par exemple, l’achat d’actions à la Bourse suisse jusqu’à 500 francs coûte 9 francs. Pour un montant entre 500 et 2000 francs, il coûte 20 francs.

Pour les plus actifs, il existe une formule groupée qui permet d’acheter un certain nombre de transactions. Cette solution offre un prix plus avantageux de 19 francs par ordre. Les frais de dépôt coûtent 0,1% de la valeur des titres, au minimum 50 francs et au maximum 100 francs. 

Banque Migros

Les services   Depuis cinq ans, M-BancNet propose un service de bourse en ligne pour actions, obligations, ETF, fonds de placement, produits structurés et warrants. Son originalité repose sur un tarif forfaitaire de 40 francs pour chaque transaction boursière de moins de 100 000 francs. Ce système est rare dans le monde bancaire, qui fixe le plus souvent le montant des commissions de courtage en fonction des volumes. «Nous estimons que cette manière de faire est plus transparente.

Bien sûr, les investisseurs de gros volume bénéficient plus de ce tarif puisque cela coûte la même chose d’investir de 10 000 francs à 100 000 francs quel que soit le marché sélectionné», explique Albert Steck, porte-parole de la Banque Migros. Ainsi, ce système convient plus à une clientèle qui effectue une dizaine d’opérations par an plutôt qu’à un trader qui passe des quantités d’ordres. La croissance des clients atteint les 10% chaque année.

A présent, la Banque Migros doit introduire une version pour smartphones et tablettes.

Les frais Si chaque transaction boursière de moins de 100 000 francs coûte 40 francs, au-delà de ces 100 000 francs un supplément lié au volume est perçu. Pour des opérations sur la place boursière suisse, il s’agit de 0,02% et pour des opérations sur une place boursière à l’étranger de 0,10%. La gestion du dépôt s’élève à 0,19% du capital, avec un minimum de 30 francs. 

Credit Suisse

Les services   La banque en ligne de Credit Suisse propose, en plus du trafic des paiements, des activités de négoce de titres et produits financiers (actions, fonds, certificats d’options, obligations, etc.) sur 60 places boursières. Elle offre aussi un accès à des données sur les marchés, des analyses d’experts du monde entier, des conseils et des idées de placement. Ce service a un prix.

«Notre banque en ligne n’est pas une plateforme de trading low cost. Les clients ont accès à tous les services de conseils et à tous les produits disponibles à travers notre établissement. A tout moment, le client utilisant la banque en ligne peut faire appel à un conseiller», précise Jean-Paul Darbellay, porte-parole de Credit Suisse. Direct Net Mobile Banking existe sur iPhone uniquement. Credit Suisse recommande à sa clientèle une fortune d’au moins 50 000 francs pour investir en bourse.

Les frais Les tarifs de la grande banque sont plus élevés en comparaison avec d’autres plateformes de trading. La grille tarifaire est la même que celle qu’applique la banque aux ordres passés avec un gestionnaire, avec toutefois une remise forfaitaire de 25 francs par trans-action effectuée en direct par internet. Par exemple, pour les actions (suisses),
le prix est de 1,05% jusqu’à 50 000 francs. Au-delà, il devient dégressif. Il existe une commission minimale de 80 francs. 

PostFinance 

Les services   Plus avantageuse, la plateforme e-trading de PostFinance propose des frais d’exécution variant selon la bourse et le type de produit. Gérée par la BCV, l’offre n’implique ni frais de dépôt ni montant minimum. Les clients peuvent avoir accès à leur dépôt en continu via internet ou leur smartphone. A l’heure actuelle, près de 50 000 clients utilisent cette plateforme.

Les frais Les frais de courtage sur la bourse suisse atteignent 35 francs pour des ordres de 5001 à 10 000, 180 francs pour des ordres compris entre 50 001
et 100 000, et 500 francs pour des ordres dépassant 250 000.

Pour les bourses européennes, ils s’élèvent à 40 euros pour des ordres de 5001 à 10 000, 180 euros pour des ordres compris entre 50 001 et 100 000, et 500 euros pour des ordres dépassant 250 000. Mêmes tarifs, en dollars, pour les bourses nord-américaines. 

BCGE

Les services   La fonction «bourse en ligne» de la Banque Cantonale Genevoise, BCGE 1816, s’adresse essentiellement à un public averti des risques inhérents au marché des actions et des obligations. C’est-à-dire, en général, des investisseurs travaillant de manière autonome pour leur compte ou celui de leur entreprise.

Le service, qui compte à ce jour plus de 1200 clients (en hausse de 25% sur un an), n’implique pas de disposer d’un montant minimum. La banque recommande cependant aux investisseurs en ligne un dépôt moyen de 20 000 francs.

Les frais Les frais de transaction sur le marché suisse s’élèvent à 35 francs pour toute transaction inférieure à 25 000, et à 175 francs pour les transactions dès 50 000. Il faut compter 40 francs pour les transactions sur les marchés européens et d’Amérique du Nord inférieures à 25 000. Et 225 francs pour celles dépassant 50 000.

Ces tarifs concernent aussi bien des actions que des fonds de placement et des warrants.

Raiffeisen

Les services   Près de 340 000 transactions boursières ont été comptabilisées l’an dernier au sein de la banque, dont 40% via son service e-banking. Des montants minimaux de quelques centaines de francs sont nécessaires en fonction du type de transaction et peuvent aller jusqu’à 1000 francs pour les hedge funds. 

Les frais Jusqu’à 50 000 francs, les frais de courtage (actions, produits structurés, fonds négociés en bourse) s’élèvent à 1% (+ 25 francs) jusqu’à 50 000 francs. Sur les principales places européennes, ils atteignent 1,50% (+25 francs), et pour les Etats-Unis et Hongkong, ils sont de 1,70% (+ 50 francs). Les clients passant directement par le service e-banking de la banque bénéficient d’un rabais de 60% sur ces tarifs. 

A noter que, dès le 1er juillet 2013, les clients n’ayant leur domicile fiscal ni en Suisse ni au Liechtenstein devront s’acquitter d’une taxe annuelle de 240 francs. 

Banque Coop 

Les services  L’e-banking de la Banque Coop propose à ses clients détenteurs d’un compte de dépôts-titres des taux de courtage préférentiels, sans exiger de montant minimal. Pour bénéficier de ce rabais (34%), le client doit saisir l’ordre dans l’application prévue à cet effet.

Les fraisNégocier des actions suisses coûte 1,1% pour les ordres compris entre 1 et 25 000 francs, de 1% pour les ordres compris entre 25 001 et 50 000 francs, et de 0,8% pour les ordres compris entre 50 001 et 100 000 francs. A partir de 500 000 francs,  les frais de courtage tombent à 0,10%.

Pour des actions négociées à l’étranger, les frais sont de 1,80% pour les ordres de 1 à 25 000, de 1,50% entre 25 001 et 50 000, et de 1,35% entre 50 001 et 100 000. A noter que, dans chaque cas, des frais minimaux de 10% sont calculés pour les opérations de quelques centaines de francs.

Banque Cantonale de Zurich

Les services   Il n’est pas nécessaire de disposer d’un montant minimal pour réaliser des transactions sur la plateforme de la Banque Cantonale de Zurich (ZKB Onlinebank). A la fin de l’année dernière, elle comptait près de 57 000 clients. L’établissement met à la disposition une hotline disponible du lundi au samedi.

Les frais Les commissions sur les propres produits de la banque s’élèvent à 0,30% sur les fonds, 0,60% sur les obligations et 0,80% sur les produits structurés, warrants et ETF pour des transactions jusqu’à 100 000 francs. Ces frais tombent à 0,20% à partir de 500 000 francs.

Sur les actions (pour une transaction jusqu’à 100 000 francs), les commissions sont de 1% pour la Bourse suisse, 1,40% pour les principales places européennes et l’Amérique du Nord et 1,60% pour l’Asie-Pacifique. Pour ce qui est des obligations, les frais s’élèvent à 0,80%.  

 

Patricia Meunier

Aucun titre

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."