Bilan

UBS réorganise la gestion de fortune en Europe

La banque justifie ces changements par la volonté d'accélérer la prise de décision et le délai de mise sur le marché, en augmentant l'autonomie des unités d'affaires, afin de passer plus de temps avec les clients.

L'agence Bloomberg a indiqué mardi que la grande banque s'attendait à la suppression de 500 postes.

Crédits: Keystone

UBS veut réorganiser ses activités de gestion de fortune en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique en trois unités d'affaires distinctes, selon un document interne daté de mardi et signé par les codirigeants de l'activité, Iqbal Khan et Tom Naratil. Jusqu'à 500 postes pourraient être supprimés.

Ces trois régions seront l'Europe (UE), l'Europe centrale et de l'est (CEE) ainsi que le Moyen-Orient et l'Afrique (MEA). Dans ces deux dernières, UBS s'attend à doubler le nombre de clients. Dans la zone Europe, l'établissement compte profiter de la deuxième plus grosse réserve de richesse au monde. La transition aura lieu en 2020.

Christl Novakovic continuera à diriger l'unité Europe. Caroline Kuhnert prend la tête de CEE et Ali Janoudi de MEA. Ils seront tous trois membres du comité exécutif de l'unité GWM (Global Wealth Management).

Lors d'une conférence téléphonique avec des journalistes, Iqbal Khan, ex-banquier star de Credit Suisse, a expliqué qu'un maximum de 2% des employés ou jusqu'à 500 emplois pouvaient être supprimés, avec une fluctuation annuelle de 7 à 8%.

Accélérer la prise de décision

La banque justifie ces changements par la volonté d'accélérer la prise de décision et le délai de mise sur le marché, en augmentant l'autonomie des unités d'affaires, afin de passer plus de temps avec les clients.

UBS compte informer ses employés "dans les jours et semaines à venir" à son siège zurichois, selon le document dont AWP a obtenu une copie.

Deutsche Bank estime que l'Asie et la région Emea devraient tirer leur épingle du jeu dans les activités de gestion de fortune d'UBS, alors que le ralentissement est visible aux Etats-Unis, après avoir tiré la croissance ces dernières années.

Les experts de la banque allemande voient, avec l'arrivée d'Iqbal Khan, un potentiel de rattrapage au niveau de la croissance nette des nouveaux capitaux, de la productivité des conseillers et des contrôles des coûts. Cependant, les initiatives concernant la stratégie de GWM risquent de peser sur la culture d'entreprise et les résultats de la grande banque. C'est pourquoi Credit Suisse reste le gestionnaire de fortune privilégié par Deutsche Bank.

A 10h08, l'action UBS était en tête de l'indice vedette de la Bourse suisse, gagnant 2,3% à 12,57 francs dans un SMI en hausse de 0,61%.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."