Bilan

UBS ne prévoit pas de détente rapide avec la Russie

La division recherches d'UBS estime que la crise ukrainienne pourrait ne pas être surmontée d'ici plusieurs années.

La division recherches d'UBS conseille aux clients de ne pas sortir de leurs investissements en Russie, mais aussi de ne pas en faire de nouveaux. On ne sait pas exactement quels sont les objectifs poursuivis par le président Poutine.

Crédits: Keystone

La division recherches d'UBS estime que la crise ukrainienne pourrait ne pas être surmontée d'ici plusieurs années. "Nous ne sommes pas sûrs si cela sera passé dans cinq ans", a déclaré Jorge Mariscal, Regional Chief Investment Officer for Emerging Markets, jeudi lors d'un point de presse à Zurich. Son équipe conseille aux clients de ne pas sortir de leurs investissements en Russie, mais aussi de ne pas en faire de nouveaux. On ne sait pas exactement quels sont les objectifs poursuivis par le président Poutine.

Hors de la région concernée, la crise ukrainienne a peu d'influence sur les marchés, selon M. Mariscal. Les investisseurs internationaux ont accordé peu d'importance à la situation en Ukraine et en Russie.

A propos du développement du Wealth Management d'UBS dans les marchés émergents, M. Mariscal a estimé que le ralentissement de la croissance de la masse sous gestion au 2e trimestre ne constitue pas une tendance. UBS élargit sa part de marché dans les pays émergents. Même s'il y a un affaiblissement au Brésil et en Russie, d'autres régions comme l'Asie ou le Mexique sont sur une bonne voie.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."