Bilan

UBS va racheter ses anciens avoirs toxiques

UBS rachètera d'ici fin 2013 ses actifs détenus par StabFund, le fonds de défaisance créé en 2008 par la BNS pour récupérer les avoirs toxiques de la banque après la crise des subprimes.
D'ici fin 2013, UBS va racheter les actifs détenus par StabFund, la «banque de défaisance» gérée par la Banque nationale suisse (BNS) depuis 2008.

UBS avait pu y placer ses avoirs toxiques suite à la crise des «subprimes» aux Etats-Unis. Le numéro 1 suisse du secteur bancaire a officialisé ce rachat lors de sa présentation des chiffres du deuxième trimestre 2013.

Selon l'accord entre UBS et la BNS, la première a la possibilité de racheter le fonds de défaisance après le remboursement intégral du prêt consenti par la seconde. Pour ce faire, elle devra verser à la BNS un milliard de dollars plus la moitié de la fortune nette du fonds, soit 461 millions de fonds propres.

Le ratio de fonds propres renforcé

«UBS entend exercer son option d'achat des fonds propres du Stabfund de la BNS au quatrième trimestre 2013», a souligné le groupe zurichois dans un communiqué publié mardi 30 juillet, ajoutant qu'«au quatrième trimestre, cette opération renforcera encore de 70 à 90 points de base» son ratio de fonds propres durs selon Bâle III. L'établissement zurichois n'a pas précisé le montant de l'opération.

Dans un communiqué publié à part, la Banque nationale a indiqué au sujet du StabFund que «l'évolution actuelle laisse prévoir que l'ensemble du prêt sera intégralement remboursé sous peu. C'est pourquoi la Banque nationale s'attend à ce qu'UBS exerce courant 2013 son option d'achat du fonds de stabilisation».

Un prêt ramené de 4,4 à 1,2 milliard de francs

Fin juin, le StabFund a confirmé son évolution positive: le prêt octroyé a réussi à être ramené de 4,4 milliards à 1,2 milliard de francs. Grâce à cela, le risque global pour la période considérée a très largement pu être revu à la baisse, passant de 5,1 milliards à 1,7 milliard.

En outre, le StabFund a dégagé au premier semestre 2013 un bénéfice de 830 millions de dollars, lequel a contribué au résultat consolidé de la BNS à hauteur de 316 millions de francs.

Créé en novembre 2008 sous forme de société en commandite de placements collectifs par la Banque nationale suisse, le «SNB Stabfund» était destiné à reprendre des actifs illiquides d'UBS, qui avait transféré au total 38,7 milliards de dollars d'actifs.
Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."