Bilan

Un fonds mise sur de grands crus entreposés à Genève

Qui n’a jamais rêvé de détenir des bouteilles venant de domaines prestigieux? C’est ce que propose une SICAV.

A l’heure où les marchés financiers ne savent plus à quel saint se vouer, nombreux sont les gérants à rester liquide. Ce n’est pas tout à fait la stratégie d’Elite Advisers au Luxembourg, même si cette société mise sur le vin… A fin octobre, la performance annuelle de son fonds Nobles Crus – un fonds ouvert de droit luxembourgeois à liquidité mensuelle – se montait à 8,91%, après une performance 2010 qui s’était élevée à 13,41%. «Les grands vins peuvent jouer le rôle de valeur refuge du fait d’une volatilité très réduite et d’une sensibilité quasi nulle aux aléas de la conjoncture», explique Christian Roger, gérant de ce fonds (58 millions d’euros d’actifs à fin octobre). La particularité de Nobles Crus est d’investir dans les vins les plus prestigieux au monde: 49,6% de grands crus de Bourgogne (dont près de 20% de Romanée-Conti), 48,4% de grands crus de Bordeaux (dont 25% environ de Lafite Rothschild) et quelques vins d’Italie. Après une année 2010 marquée par une augmentation soutenue des prix des meilleurs crus, 2011 a poursuivi sur le même chemin.  «Les prix des ventes de primeur 2010 de vins de Bordeaux ont été encore plus élevés qu’en 2010, du fait d’un excellent millésime», relève Miriam Mascherin, managing partner. L’an dernier, les gérants du fonds relevaient que la hausse était due à l’ouverture d’un nouveau marché, l’Asie avec Hongkong et la Chine en tête. «En 2010, la Chine est devenue, en valeur, le premier marché des vins de Bordeaux, le huitième consommateur mondial et le dixième en volume», résume Christian Roger, par ailleurs membre permanent du grand jury européen de dégustation. Un signe qui ne trompe pas: les écoles de dégustation fleurissent partout en Chine.

«toujours gagnant» N’y a-t-il pas un risque de correction? «Il pourra y avoir probablement un léger glissement de l’engouement actuel pour les bordeaux au bénéfice des bourgognes et de vins d’autres pays, notamment d’Italie et d’Espagne (le thème de la Hongkong Wine Fair qui s’est tenue du 3 au 5 novembre était justement celui de l’Italie). Compte tenu de notre stratégie d’investissement, nous ne nous en plaindrons pas chez Nobles Crus, notre fonds restant fortement investi sur les crus de la Bourgogne.» Et le gérant de poursuivre: «L’important dans un portefeuille investi en vins, ce ne sont pas les microfluctuations ou les légers tassements de prix de l’un ou l’autre millésime, mais c’est d’avoir la certitude d’être investi dans un grand millésime qui, à la longue, se révélera toujours gagnant.» Cette année, Nobles Crus a vendu certains nectars arrivés à maturité sur le marché asiatique et plus particulièrement chinois. D’autre part, il a continué à sélectionner de près les bordeaux primeurs 2010 de plus grande qualité et enfin a renforcé encore ses positions en vins de Bourgogne. Enfin, sachez que les 30 003 bouteilles de Nobles Crus sont entreposées dans une seule et même cave sécurisée aux Ports Francs de Genève. Pourquoi ce choix? «Il s’agit sans doute du plus grand port franc en Europe avec 3 millions de cols (bouteilles de différentes capacités) appartenant à des marchands de vins internationaux. Certifié ISO 9001, il a été spécifiquement sélectionné parce qu’il remplit des conditions optimales d’entreposage offrant une température et des niveaux d’hygrométrie constants sous le contrôle vingt-quatre heures sur vingt-quatre et sept jours sur sept d’un œnologue. Les locaux sont parfaitement sécurisés», nous résume Miriam Mascherin.

Crédit photo: Dr

Serge Guertchakoff

RÉDACTEUR EN CHEF DE BILAN

Lui écrire

Serge Guertchakoff est rédacteur en chef de Bilan et auteur de quatre livres, dont l'un sur le secret bancaire. Journaliste d'investigation spécialiste de l'immobilier, des RH ou encore des PME en général, il est également à l'initiative du supplément Immoluxe et du numéro dédié aux 300 plus riches. Après avoir été rédacteur en chef adjoint de Bilan de 2014 à 2019, il a pris la succession de Myret Zaki en juin de cette année.

Du même auteur:

Le capital-investissement connaît un renouveau en Suisse
Le Geneva Business Center de Procter & Gamble récompensé pour ses RH

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."