Bilan

Un incubateur de hedge funds prépare sa venue à Genève

Quand David Hiller, ministre des Finances genevois, souhaite modifier la fiscalité pour attirer les hedge funds dans le canton, il souligne que les dernières initiatives de la Confédération en la matière sont insuffisantes. Données pour indispensables, la reconnaissance des trusts et la création d'un statut proche du limited partnership anglo-saxon ont échoué à attirer les hedge funds en Suisse. En dehors de Philippe Jabre, les nouveaux gérants de hedge funds basés en Suisse restent une rareté. Pourtant, après l'installation d'entités de services comme Millenium et Liabilities Solutions, un nouveau signe montre que l'intérêt des gérants alternatifs pour la Suisse est toujours fort. Le britannique PCE Investors prépare même le démarrage d'un incubateur de hedge funds au bout du lac. Certes, PCE Investors n'est pas un gérant proprement dit, mais encore une société de services. Depuis sa création en 2005, il commercialise une palette de tâches administratives allant de la gestion du risque à la fourniture de bureaux aux gérants. «Cela peut prendre une année et coûter jusqu'à 1 million de dollars de créer un hedge fund. Nous ramenons cela à quatre semaines et 50 000 dollars», affirme George Cadbury, président de l'entreprise.

Un nid pour les gérants britanniques

Surtout, PCE Investors utilise sa propre offre de services pour créer de véritables pépinières de hedge funds en démarrage ou qui déménagent. Dans l'ouest londonien, son premier incubateur accueille ainsi 17 hedge funds, gérant un total de 1,5 milliard de dollars d'actifs. La société vient de répliquer le concept aux Etats-Unis. George Cadbury affirme que ce sera le cas à Genève d'ici à la fin de l'année. «Nous sommes en pourparlers avec deux partenaires potentiels pour la partie immobilière», confie-t-il. Plusieurs facteurs motivent cet intérêt. D'abord, à la faveur de la crise financière, les traders sous surveillance dans les banques sont nombreux à rêver de liberté aux commandes de leurs propres hedge funds. Et, ajoute George Cadbury, «au moment où Gordon Brown pousse les hedge funds hors de Grande-Bretagne, la Suisse semble vouloir les attirer avec une fiscalité moins hostile». Il observe que la migration n'a pas vraiment commencé. «Une grosse firme comme Brevan Howard,que l'on disait partante pour la Suisse, a finalement renouvelé son bail à Londres. Mais nous pensons quand même que dans les douze mois à venir la Suisse devrait assister à une éclosion de hedge funds. C'est pour cela que nous y installons un nid.»

Photo: George Cadbury / DR

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."