Bilan

Un lord anglais vend une montagne pour payer le fisc

Une montagne à acheter pour 2,6 millions de francs? C'est au Nord de l'Angleterre. Le propriétaire, un lord anglais, doit vendre ce bien pour régler ses droits de succession.
  • Le mont Blencathra est l'un des sommets les plus célèbres du Lake District, dans le Nord de l'Angleterre.

    Crédits: Image: Wikimedia/CC/Rob Bendall
  • Le propriétaire actuel, Hugh Lowther, comte de Lonsdale, a mis en vente ce bien pour s'acquitter des droits de succession liés au décès de son père.

    Crédits: Image: Lonsdale Estates
  • Hugh Lowther, comte de Lonsdale, et sa femme se défont à regret de ce bien qui appartenait à leur famille depuis plus de quatre siècles.

    Crédits: Image: PA
  • Le Blencathra domine toute la région du haut de ses 869m d'altitude.

    Crédits: Image: Wikimedia/CC-BY-SA/Bobble Hat
  • La montagne est un des buts favoris des randonneurs qui sillonnent le Lake District toute l'année.

    Crédits: Image: Wikimedia/CC/Tango22

Depuis le XVIIe siècle, les randonneurs qui sillonnent les pentes du mont Blencathra (également appelé Saddleback), dans le Lake District, sont sur les terres de la famille Lowther. Cette lignée aristocratique anglaise a acquis le manoir, les pâturages et la montagne en elle-même alors que les Stuart régnaient encore sur le royaume. Mais ils pourraient devoir très bientôt s'en séparer.

Hugh Lowther, comte de Lonsdale, doit en effet régler une note de neuf millions de livres (13,4 millions de francs) au fisc britannique, dans le cadre des droits de succession liés au décès de son père en 2006. Pendant plusieurs années, l'aristocrate avoue avoir «tout tenté pour trouver d'autres solutions et ne pas vendre ce bien historique de la famille». Mais sans succès. Il a donc récemment contacté une agence immobilière et le responsable de celle-ci, John Robson, a, avec le lord, fixé le prix de vente à 1,75 million de livres, soit 2,6 millions de francs.

Un secteur protégé

Située au Nord du Lake District, une région préservée du Nord de l'Angleterre, le Blencathra, du haut de ses 869m d'altitude, est un objectif très réputé parmi les randonneurs. Secteur protégé par un parc national, le sommet a également inspiré de nombreux artistes (peintres, poètes). Impossible donc pour un investisseur d'acquérir ce domaine en espérant y bâtir une résidence contemporaine: seuls les bâtiments existants (un manoir) y sont autorisés.

Le seul usage économique réside dans l'élevage: la propriété confère les droits de pâturage pour précisément 5471 brebis, 732 vacives (jeunes brebis) et 200 agneaux. L'acquéreur pourra également porter le titre de «lord du manoir de Threlkeld». Pour John Robson, «il s'agit là d'une opportunité unique dans une vie de devenir propriétaire d'un sommet emblématique et d'un des joyaux du Lake District».

Comme le marché de l'art

Pour lui, l'acquéreur «voudra détenir un bien du Lake District qui sera aisément identifiable, dans une démarche que l'on peut comparer aux marchés des pierres précieuses ou de l'art». La même comparaison émane des propos de Hugh Lowther, qui avoue avoir eu le choix entre la vente de cette montagne et le dépeçage de son domaine foncier et immobilier, Lonsdale Estates. Mais, dans ce cas, il aurait «exposé au risque d'expropriation des familles qui vivent dans les biens» que sa famille possède. Et il affirme qu'«il était impossible d'infliger cela à ces familles». Mais se séparer du mont Blencathra «est vraiment une grande perte», avoue-t-il.

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."