Bilan

Valais, Neuchâtel et Jura baissent les impôts

Une partie des contribuables de ces cantons peuvent se réjouir: leurs impôts reculeront en 2013.

Au cours de cette année, les réformes fiscales ont occupé les députés de plusieurs cantons romands. Avec, à la clé, une baisse des impôts pour certaines catégories de contribuables en 2013 dans les cantons de Neuchâtel, du Valais et du Jura. En revanche, rien ne change pour les Genevois, Vaudois et Fribourgeois.

Neuchâtel: enrayer l’exode

Après les entreprises, les particuliers ont le sourire! Pour enrayer l’exode des contribuables (environ 500 par an depuis dix ans) qui fuient l’enfer fiscal neuchâtelois, le Grand Conseil a accepté ce printemps une vaste réforme qui déploiera progressivement ses effets entre 2013 et 2018. Selon son artisan, l’ancien conseiller d’Etat Jean Studer, «cette réforme est l’une des plus importantes en matière fiscale que le canton ait connue». La baisse d’impôt qui en découle profitera dès l’an prochain à la classe moyenne et aux familles (y compris monoparentales). Selon les simulations, elle profitera à 75% des contribuables. Cet allégement de la douloureuse devrait permettre à Neuchâtel de passer devant Vaud, Berne et Jura pour la fiscalité des familles. Pour le canton et les communes, les pertes de recettes s’échelonneront entre 30 millions de francs (en 2013) et 130 millions de francs (en 2018). Le Grand Conseil pourra toutefois stopper les réformes en 2016 puis en 2018 en fonction de son appréciation des perspectives économiques et de la situation des finances publiques.

Valais: maintenir le pouvoir d’achat

Pour la dixième fois en douze ans, les impôts diminueront en 2013! Cette nouvelle révision de la loi vise plusieurs objectifs: alléger les charges de la classe moyenne par le biais de l’augmentation, en trois étapes, des déductions forfaitaires des primes d’assurance-maladie; encourager le maintien à domicile des personnes âgées malades ou handicapées par l’introduction d’une déduction sociale en faveur des contribuables bénévoles; favoriser la formation continue par l’octroi de conditions plus souples de déductibilité des frais de perfectionnement ou liés à de nouvelles études. La réduction d’impôt découle surtout de la hausse des déductions forfaitaires des primes d’assurance-maladie car le barème d’imposition ne change pas. Pour le Conseil d’Etat, il s’agit d’améliorer l’adéquation de la déduction aux coûts effectifs à charge des assurés. Avec cette baisse de la fiscalité, «le Conseil d’Etat entend maintenir le pouvoir d’achat des contribuables valaisans, renforcer l’attractivité du canton et sa capacité concurrentielle». Le coût des réformes destinées aux personnes physiques coûtera 70,4 millions de francs aux collectivités publiques entre 2013 et 2015: 37,1 millions de francs au canton et 33,3 millions de francs aux communes.

Jura: égalité pour les couples mariés

Dans le Jura, la baisse de la charge fiscale concerne les couples mariés ou pacsés et les familles avec des enfants en formation. D’abord, le canton supprime partiellement les discriminations que subissent les premiers par rapport aux concubins et aux familles monoparentales en leur octroyant une déduction de 3500 francs. Ensuite, il relève à 10 000 francs la déduction maximale pour les frais d’instruction des enfants. En profiteront les contribuables dont les rejetons poursuivent leurs études à l’extérieur des frontières cantonales. Le coût des mesures s’élève à 7,5 millions de francs pour le canton et à 5,4 millions de francs pour les communes. Une perte de recettes qui découle presque entièrement de l’allégement de l’imposition des couples mariés ou pacsés.

Crédits photos: Sabine Papilloud/eol

Jean Philippe Buchs
Jean-Philippe Buchs

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Journaliste à Bilan depuis 2005.
Auparavant: L'Hebdo (2000-2004), La Liberté (1990-1999).
Distinctions: Prix Jean Dumur 1998, Prix BZ du journalisme local

Du même auteur:

Comment l’Institut de Glion se développe en Gruyère
Le nouveau défi de Bernard Lehmann

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."