Bilan

Vernon Davis, premier sportif coté en bourse

Une startup californienne a placé en bourse le premier athlète de l'histoire: les performances de ce joueur de football américain et ses contrats vont déterminer les gains de ses actionnaires.
  • Après les actions de sociétés, les investisseurs peuvent désormais acheter des actions de sportifs de haut niveau.

    Crédits: Image: Keystone
  • C'est une star du football américain, Vernon Davis, qui est le premier athlète de l'histoire coté en bourse.

    Crédits: Image: Keystone
  • Le joueur a pu empocher plus de quatre millions de dollars lors de son IPO.

    Crédits: Image: Keystone
  • Le joueur des San Francisco 49ers devra éviter les blessures et soigneusement négocier ses futurs contrats pour que ses actionnaires trouvent un bénéfice dans ce placement.

    Crédits: Image: Keystone
  • Buck French, CEO de la startup Fantex, avait tenté une première IPO de sportif de haut niveau à l'automne mais l'athlète s'était blessé et la procédure avait été stoppée.

    Crédits: Image: Keystone

Au mois d'octobre 2013, Fantex Holdings avait déjà annoncé la couleur: cette startup fondée en 2012 à San Francisco avait déposé un dossier auprès des autorités de surveillance des marchés financiers américains afin de lancer la cotation d'un sportif de haut niveau. A l'époque, le joueur de football américain Arian Foster, qui évolue sous le maillot des Houston Texans, avait été présenté comme le premier athlète coté en bourse. Mais, à quelques jours de son introduction sur les marchés, Arian Foster s'était blessé. Fantex avait alors suspendu son offre publique.

Tout était à refaire et la seconde tentative s'est déroulée plus discrètement, afin d'éviter la publicité négative survenue lors de l'épisode Arian Foster. Et cette fois-ci, le processus a pu aller à son terme: depuis le début de la semaine, Vernon Davis, ailier des San Francisco 49ers, une autre franchise de football américain, peut suivre chaque jour son cours en bourse. Qu'il marque des points avec son équipe et la courbe va grimper. Si par contre il débute ses rencontres sur le banc ou se blesse, la cotation va baisser.

 

421'000 actions à 10$ l'unité

Evidemment, s'il parvient à intégrer une équipe prestigieuse en signant un beau contrat à l'intersaison, il devrait voir sa valeur monter en flèche. Et lui devrait en profiter, car il tirera ses revenus des performances boursières. En tout, ce sont 421'000 actions qui ont été mises en vente au prix unitaire de 10$. Toutes seraient parties en quelques semaines, selon Fantex. Quelques investisseurs professionnels ont tenté le pari, mais il semble que la majorité des titres ont été acquis par des passionnés de football américain et des fans de Vernon Davis.

 

Le joueur est le principal bénéficiaire de cette introduction en bourse: il a touché quatre millions de dollars. Fantex, de son côté, a touché une commission de 1% et va, selon le contrat signé avec l'athlète, percevoir le même pourcentage sur chaque transaction concernant le joueur. Quant aux actionnaires, 10% des revenus de Vernon Davis devraient leur être concédés sous forme de dividendes. Et tous les revenus sont concernés: aussi bien les salaires versés par son club que les rentes versées dans le cadre de contrats d'image ou de publicité.

Mais pour que les actionnaires puissent tirer un substantiel profit de leur portefeuille en actions Vernon Davis, il faudra que l'ailier voit son prochain contrat largement revu à la hausse: alors qu'il avait signé pour 9 millions de dollars auprès des San Francisco 49ers, le seuil de rentabilité est fixé à 42 millions à la prochaine signature. Alors que le contrat actuel court jusqu'en 2016 et que Vernon Davis est âgé de 30 ans, le pari est risqué.

Demain des acteurs et des chanteurs?

Mais si cet objectif était atteint, les actionnaires seraient d'ores et djà rentrés dans leurs frais. Pour tirer des bénéfices supplémentaires, il faudra suivre les performances du joueur, mais aussi de son équipe, ce qui déterminera le montant de ses primes et l'évolution de sa carrière.

En misant sur le football américain, Fantex Holdings n'a pas pris de gros risques: ce sport est le plus populaire aux Etats-Unis avec le basket-ball et le baseball. Chaque semaine, des dizaines de milliers de fans se massent dans les gradins et la finale annuelle du championnat nord-américain, le Superbowl, est l'événement télévisuel le plus suivi du pays. En choisissant une star de ce sport, Fantex savait pouvoir compter sur un réservoir potentiel d'investisseurs composé de millions de fans.

En cas de succès de l'opération, d'autres athlètes mais aussi des chanteurs et des acteurs pourraient être cotés en bourse, selon les stratégies de long-terme de Fantex, qui se refuse à voir dans cette cotation humaine un acte dégradant pour la personne.

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."