Bilan

Vontobel accroît son bénéfice net semestriel

Après une chute l'an passé, la banque zurichoise Vontobel a rebondi au premier semestre 2013. Son bénéfice net a crû de 20% sur un an à 76,1 millions de francs.
La banque zurichoise Vontobel a augmenté son bénéfice net semestriel d'un cinquième. Son bénéfice net a crû de 20% sur un an à 76,1 millions de francs. L'afflux net d'argent frais a atteint 8,2 milliards, un montant record, dont 7,4 milliards dans la seule activité de gestion d'actifs.

La croissance du résultat net repose avant tout sur la contribution des activités de gestion de fortune. La division a vu son bénéfice avant impôt quasiment doubler (49%), à 30,2 millions de francs.

Nous avons poursuivi la transformation de cette unité ces derniers mois, a relevé mercredi le directeur de l'établissement, Zeno Staub, en conférence téléphonique. Les succursales en Autriche, en Italie et à Dubaï ont fermé leurs portes.

La clientèle en provenance de ces pays est désormais conseillée par des spécialistes basés à Genève ou Zurich. Ce qui permet de regrouper les compétences et d'améliorer nos processus et nos frais, dixit Zeno Staub.

Ces fermetures ont engendré, du reste, des coûts uniques de 10,6 millions de francs, compris dans le résultat net. Lequel tient compte également d'une provision de 3,1 millions dans le cadre de l'accord sur l'impôt libératoire avec la Grande-Bretagne. D'où une progression du bénéfice plus réjouissante encore, selon Zeno Staub.

Recul dans la banque d'affaires

L'unité de gestion d'actifs a aussi accru son résultat avant impôt. Ce dernier a grimpé à 46,4 millions de francs, contre 34,7 millions un an auparavant. Repli, en revanche, pour le segment de banque d'affaires, avec un gain de 41,6 millions, après 44,5 millions. Les volumes y demeurent à un bas niveau, explique le directeur.

Revenant sur les afflux de liquidités record dans la gestion d'actifs, Zeno Staub a prévenu que ce mouvement ne devrait pas se poursuivre en seconde partie d'année. Il table sur une croissance «raisonnable».

L'unité de gestion de fortune a, pour sa part, enregistré des entrées de fonds de 0,7 milliard. Un montant satisfaisant au vu des transformations qu'elle traverse, relève Zeno Staub, ajoutant néanmoins qu'il se situe en deçà des objectifs à moyen terme.

Attentes surpassées

Quant aux attentes des analystes, Vontobel les a largement dépassées. Ces derniers anticipaient, en moyenne, un bénéfice net de 71,8 millions de francs et un afflux d'argent frais chiffré à seulement 4,2 milliards. Le produit d'exploitation, qui s'est élevé à 450,2 millions (15%), était attendu à 419,5 millions.

Pour la suite de l'exercice 2013, le groupe fait preuve d'optimisme, tout en abordant le deuxième semestre avec prudence, eu égard à la volatilité constatée ces dernières semaines sur les marchés financiers. Reste à observer les effets des récents aléas sur le moral des investisseurs, fait remarquer Zeno Staub.

Les fermetures autrichienne, italienne et dubaïote entraîneront, par ailleurs, encore des coûts en seconde partie d'année, indique le responsable des finances Martin Sieg. D'une ampleur toutefois moindre par rapport à celui du premier semestre, précise-t-il.
Flora Berset

Aucun titre

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."