Bilan

Crans-Montana: le pôle immobilier des Remontées Mécaniques veut acheter 200 appartements

Le conseil d’administration de CMA Immobilier convoque une assemblée générale extraordinaire afin d’approuver une augmentation de capital de CHF 75 millions. La société gère le patrimoine immobilier et les restaurants du groupe à Crans-Montana.

Le restaurant de Cry d'Err fait partie des établissements détenus et géré par CMA Immobilier.

Crédits: CMA

Le 29 mars prochain, les actionnaires de CMA Immobilier, soit essentiellement CPI Property Group (Radovan Vitek) qui contrôle 99,7% de la société valaisanne, devra se prononcer sur une augmentation de capital qui vise deux objectifs.

D’une part assainir le bilan de CMA Immobilier et d’autre part la doter d’un capital permettant d’investir des dizaines de millions dans l’immobilier à Crans-Montana.

Acquérir 200 appartements

Un exemple de bien proposé à la location. (CMA)
Un exemple de bien proposé à la location. (CMA)

L’objectif de Philippe Magistretti, président de CMA Immobilier et de CMA, est de pouvoir acquérir environ 200 appartements dans la station, lesquels viendront s’ajouter à la dizaine que CMA Immobilier possède à ce jour. Les biens ainsi acquis seront destinés à la location touristique transformant ainsi des lits froids désuets en lits chauds modernes.

«Le Groupe CPI par l’intermédiaire de CMA Immobilier entend, comme nous le répétons depuis dix ans, transformer la station de Crans-Montana en une destination dynamique. Tous les intervenants du tourisme profiteront directement ou indirectement de ces investissements», précise Philippe Magistretti. 

«Nous souhaitons mieux remplir la station, 365 jours sur 365, en mettant ensuite en location des appartements de luxe avec un service hôtelier à disposition. Nous ne faisons que reprendre le modèle d’affaires qui s’est développé avec succès à Laax et à Verbier», résume ce dernier. Pour l’heure, les appartements détenus par CMA Immobilier sont occupés en moyenne 15 semaines par année. «Nos services annexes sont encore en phase de lancement. Nous venons de reprendre une école de ski, celle du champion de slalom Giorgio Rocca (champion du monde trois fois en 2003 et 2005)».

CMA Immobilier ne trouve plus sur le marché des appartements à moins de 5000 francs le m2. Désormais, sa stratégie vise des biens à retaper dont le prix se situe entre 5000 et 7000 francs le m2: «Nous nous sommes fait prendre de vitesse lors de négociations car nous sommes assez exigeants.»

Augmentation par tranches

CMA Immobilier dispose d'appartements dans cette résidence, nommée Palm Springs, située sur le Haut-Plateau. (CMA)
CMA Immobilier dispose d'appartements dans cette résidence, nommée Palm Springs, située sur le Haut-Plateau. (CMA)

L’augmentation de capital se fera à une valeur d’émission de 16 centimes par action, valorisant ainsi la société à plus de 107 millions. «Cette augmentation s’inscrit dans le cadre de notre stratégie 2030 qui ambitionne de faire de Crans-Montana la plus belle station des Alpes. Par ailleurs, CPI, maison-mère de CMA offrira à tous les actionnaires minoritaires et en particulier aux communes du Haut-Plateau de céder leur titre à ce prix», poursuit Philippe Magistretti.

L’augmentation de capital se fera par tranches successives. La première porte sur CHF 35'000’000.- à fin mars 2021. Les autres s’exécuteront par tranches de CHF 10'000'000.- en fonction des acquisitions réalisées.

Rappelons que CMA Immobilier possède depuis maintenant deux ans la plus grande régie du Haut-Plateau, rebaptisée «One». En février 2019, elle affichait officiellement gérer 171 copropriétés, d’après le directeur général de CMA Immobilier, Maxime Fournier, et elle serait actuellement à environ 110 copropriétés. «Nous détenons la plus importante du Haut-Plateau», affirme-t-il. One se placerait ainsi devant Agival (environ 60 copropriétés sur Crans-Montana) et Solalp.

Serge Guertchakoff

RÉDACTEUR EN CHEF DE BILAN

Lui écrire

Serge Guertchakoff est rédacteur en chef de Bilan et auteur de quatre livres, dont l'un sur le secret bancaire. Journaliste d'investigation spécialiste de l'immobilier, des RH ou encore des PME en général, il est également à l'initiative du supplément Immoluxe et du numéro dédié aux 300 plus riches. Après avoir été rédacteur en chef adjoint de Bilan de 2014 à 2019, il a pris la succession de Myret Zaki en juin 2019.

Du même auteur:

Le capital-investissement connaît un renouveau en Suisse
Le Geneva Business Center de Procter & Gamble récompensé pour ses RH

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."