Bilan

Les Pieds dans le PAV font leur mise à jour annuelle

Les acteurs du projet Praille Acacias Vernets (PAV) se sont réunis lors du séminaire annuel organisé par le Comptoir Immobilier à Genève jeudi dernier pour leur 7e édition des Pieds dans le PAV qui a rassemblé deux cents personnes. L'occasion de présenter les avancées dans la construction de ce nouveau quartier.

Des centaines de personnes ont assisté au séminaire.

Crédits: Carloderosa.net

Le vaste projet de Praille Acacias Vernets (PAV) à Genève, qui s'étire jusque sur les territoires des villes adjacentes de Genève, Carouge et Lancy, mûrit gentiment. En attendant que ce quartier urbain et mixte, où logements, espaces publics et activités cohabiteront, les acteurs du projet ont fait tour à tour le point sur la situation lors de la 7e édition des Pieds dans le PAV organisé par le Comptoir Immobilier. . 

Des avancées notables

Crédits: Carloderosa.net

Il y a tout d'abord Saskia Dufresne, directrice de l'Office des autorisations  de construire (OAC), qui s'est réjouit de l'avancée du projet: «Il y a du mouvement. Nous avons fait une grande avancée cette année dans le périmètre PAV, ce qui nous permet de voir ce qu'il sera demain.» Avant d'annoncer la «création imminente de la Fondation PAV», prévue pour février. 

Emmanuel Chaze, responsable des projets urbains de l'Etat de Genève, a pris le relais en mettant en exergue l'arrivée du CEVA comme vecteur important dans le développement du PAV: «La mise en route de ce réseau change la carte mentale de Genève et nous pousse à la repenser.» Par la suite, ce dernier a insisté sur le travail effectué autour de la qualité de vie du quartier et le travail d'architecture qui a été nécessaire pour être à la hauteur des ambitions de ce projet. Enfin, Emmanuel Chaze a tenu à rassurer sur la densité de cette zone. «Avec 230 hectares, il y a souvent une crainte de densité quand on travaille à cette échelle. Nous avons prévu plusieurs places, d'ouvrir de grands espaces et notamment un grand boulevard urbain», affirme-t-il.

Des acteurs importants

Crédits: Carloderosa.net

Parmi les intervenants, John Lateo de la CEPG, s'est exprimé. Il a indiqué entre autres le montant investi par la caisse de pension, soit: «1 milliard de francs étalés sur une dizaine d'années et nous sommes preneurs de davantage de possibilités d'investissements.» A son tour, Guy Vibourel, président de la FTI (Fondation des Terrains Industriels), a pris la parole et s'est joué de l'acronyme FTI: «Nous avons une mission pour le PAV d'accompagnement des entreprises, nous sommes réellement des Facilitateurs de Transition Industrielle.»

Roberto Nespolo, représentant de PEGASE SA, a quant à lui précisé la question de densification. «Elle permet de réaliser des projets importants et profite aux entreprises qui peuvent dès lors avoir accès à des objets efficients en termes de prix», a-t-il ajouté. Enfin, Jean-Charles Magnin, analyste économique chez Comptoir Immobilier SA, a souligné le rôle des entreprises dans le PAV: «Elles piaffent d'impatience depuis de nombreuses années et aujourd'hui, c'est la seule pièce manquante au puzzle.» Puis il a rappelé l'importance de ce projet d'envergure. «Redessiner et reconstruire des morceaux de la ville sur un quartier et des bâtiments déjà existants est inhabituel. Cela permettra de transformer considérablement Genève et risque même de déplacer le quartier des affaires», conclut le spécialiste immobilier.

Crédits: Carloderosa.net
Mullerjulieweb
Julie Müller

Journaliste à Bilan

Lui écrire

Du Chili à la Corée du Sud, en passant par Neuchâtel pour effectuer ses deux ans de Master en journalisme, Julie Müller dépose à présent ses valises à Genève pour travailler auprès de Bilan. Quand cette férue de voyages ne parcourait pas le monde, elle décrochait des stages dans les rédactions de Suisse romande. Tribune de Genève, 24 Heures, L'Agefi, 20minutes ou encore Le Temps lui ont ainsi ouvert leurs portes. Formée à tous types de médias elle se spécialise actuellement dans la presse écrite économique.

Du même auteur:

Malgré les turbulences, les agences de voyage gardent le cap
Bouche à oreille, le laissé pour compte du marketing

Bilan vous recommande sur le même sujet

Les derniers Articles Immobilier

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."