Bilan

Agir avec Hublot pour la préservation des rhinocéros

En 1960, quelque 100 000 rhinocéros noirs vivaient en Afrique. En 2016, ils n’étaient que 28 000, toutes espèces confondues en Afrique et en Asie. Traqué sans répit pour sa corne, ce majestueux mammifère risque de disparaître d’ici à 2025. Pour tenter d’enrayer cette mort programmée, Hublot s’est engagé dans un partenariat avec l’ancien joueur de cricket Kevin Pietersen et sa plateforme SORAI. Rencontre.

L’ancien joueur de cricket Kevin Pietersen, fondateur de SORAI.

Crédits: Crookes and Jackson/Hublot

Kevin Pietersen a marqué les fans de cricket. Considéré comme l’un des meilleurs batteurs au monde, l’ancien capitaine de l’équipe d’Angleterre met aujourd’hui son exceptionnelle détermination au service d’une cause supérieure: la préservation du rhinocéros. Tué pour sa corne, à laquelle certaines médecines traditionnelles (particulièrement en Chine et au Vietnam) prêtent de fausses vertus thérapeutiques, ce mammifère symbolise la force, la protection, l’ancienne sagesse et l’écologie africaine. Il risque pourtant de disparaître de notre planète d’ici à 2025. Depuis Bahreïn où il se trouve actuellement, Kevin Pietersen nous confie avec une foi en l’avenir contagieuse que la situation n’est pas irréversible, mais il faut agir vite. Dans cette course contre la montre, ce natif de la province du KwaZulu-Natal (Afrique du Sud) peut compter sur le soutien de Hublot. Le 17 mai dernier, la marque horlogère lançait une nouvelle édition de la Big Bang Unico Sorai. En devenant acquéreuses du garde-temps, 100 personnes pourront prendre part à cette noble cause. Une grande partie des fonds issus des ventes sera en effet reversée à Care for Wild, plus grand orphelinat et sanctuaire de rhinocéros au monde.

En devenant l’acquéreur de cette montre, 100 personnes pourront aider à sauver les rhinocéros en voie d’extinction. (Crookes and Jackson/Hublot)

Votre passion pour la conservation des rhinocéros a pris forme en 2013. Quel a été l’événement déclencheur?

Lors d’un safari, j’implantais des micro-puces GPS sur la corne des rhinocéros d’une réserve sud-africaine. Pendant que je m’attelais à la tâche, le ranger a reçu un appel téléphonique nous informant qu’un éléphant était en danger. Grâce à ce dispositif de suivi à distance, nous avons pu localiser l’animal et nous rendre rapidement sur les lieux en hélicoptère. Ce qui n’était qu’une activité récréative a subitement pris un autre sens. J’ai compris pourquoi j’étais là. Depuis ce jour, je m’efforce d’amplifier les voix de tous les spécialistes – vétérinaires, écologistes, nutritionnistes, etc. – qui œuvrent sur le terrain pour protéger la biodiversité.

C’est dans cet esprit que vous avez créé en 2018 la plateforme SORAI (Save Our Rhino Africa India)…

Ma passion pour la conservation de la vie sauvage est encore plus forte que ne l’était celle pour le cricket. Je suis révolté par la sauvagerie dont les rhinocéros font l’objet. L’odeur de sang et de souffrance qui se dégage de la dépouille d’un rhinocéros sacrifié à l’avidité humaine est impossible à oublier. SORAI me permet d’apporter ma pierre à l’édifice. La totalité des dons récoltés est reversée à des associations telles que Care for Wild, un orphelinat qui recueille les bébés rhinocéros, et South African National Parks, qui gère la surveillance de près d’une vingtaine de parcs animaliers. En plus de notre collaboration avec Hublot qui a permis de donner une visibilité mondiale à notre cause, SORAI a développé Rhino, une gamme de vêtements écologiques. Le logo a été dessiné par mon fils qui, comme moi, partage l’amour de la faune sauvage. Tout le monde n’a pas les moyens d’acheter une montre à 22 900 francs. La bonne nouvelle, c’est que chaque montant, aussi petit soit-il, apporte une aide précieuse. Avec 5 dollars, on nourrit un bébé rhinocéros pendant une semaine!

L’odeur de sang et de souffrance qui se dégage de la dépouille d’un rhinocéros sacrifié à l’avidité humaine est impossible à oublier. 

Sur le marché noir, les cornes de rhinocéros se vendent plus cher que la cocaïne ou l’or: entre 50 000 et 70 000 euros le kilo. Pourtant, cet appendice n’est composé que de simple kératine, comme nos ongles ou cheveux...

La médecine asiatique lui attribue des vertus curatives pour toute une palette de maux allant du mal de tête au cancer. Les cornes sont aussi perçues comme un symbole d’influence et de richesse. Comment expliquer qu’une aspirine sera plus efficace pour traiter une migraine? Lutter contre les superstitions ancestrales est un combat perdu d’avance, raison pour laquelle notre action se concentre sur le terrain. Renforcer la sécurité des zones protégées, réduire le temps d’intervention, aider à enquêter et identifier les individus responsables du braconnage si possible avant qu’ils ne passent à l’acte, sont nos priorités absolues. Il s’agit cependant d’un problème de très grande ampleur et des mesures politiques sont nécessaires pour venir à bout de ce fléau. En Afrique, la corruption est immense. Les braconniers ont accès aux animaux des réserves parce qu’ils arrivent à soudoyer le personnel des parcs. Lorsque les criminels sont identifiés, les sanctions (une mise en garde ou une simple amende) ne sont pas assez dissuasives.

Il faudrait aussi offrir d’autres solutions aux individus et communautés qui vivent du braconnage et du trafic…

L’argent est le nerf de la guerre. En Inde, où j’ai tourné un documentaire, il n’y avait pas de clôtures pour protéger les rhinocéros. Les gardiens gagnent bien leur vie grâce aux animaux sauvages qu’ils surveillent. Ils n’ont aucun intérêt à s’allier aux braconniers. Cette «clôture humaine» est la plus efficace des mesures, avec l’éducation. Les jeunes sont les véritables agents du changement. SORAI stories, des histoires de brousse pour expliquer la savane aux enfants, est d’ailleurs dans le pipeline des prochains projets.

Parlons un peu de la nouvelle montre Big Bang Unico SORAI. En quoi est-elle différente de la version précédente?

La première Big Bang Unico SORAI était dans les tons sableux. Elle évoquait la saison d’hiver dans le bush sud-africain. La nouvelle version revêt les teintes du bush en été. Le cadran en céramique de 45 mm abrite un rhinocéros noir (dans la première version, le rhinocéros blanc était à l’honneur). Deux bracelets sont proposés à choix: en caoutchouc ou en velcro en motif camouflage. Cette édition spéciale est gravée à l’arrière sur le verre saphir.

Castilloamanda2018 Nb
Amanda Castillo

Journaliste

Lui écrire

Amanda Castillo est une journaliste indépendante qui écrit pour la presse spécialisée. Diplômée de l'université de Genève en droit et en sciences de la communication et des médias, ses sujets de prédilection sont le management et le leadership. Elle est l'auteure d'un livre, 57 méditations pour réenchanter le monde du travail (éd. Slatkine), qui questionne la position centrale du travail dans nos vies, le mythe du plein emploi, le salariat, et le top-down management.

Du même auteur:

Les hommes rêvent de jeunesse éternelle
La longue série noire de la famille royale espagnole

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."