Bilan

Des villas d’exception aux pieds de l’Atlas

L’Hôtel Royal Palm Marrakech lance la commercialisation de 39 nouvelles résidences, la majorité autour du terrain de golf.

  • Toutes les villas seront équipées d’une piscine privée, d’un jardin paysager et de grandes terrasses.

    Crédits: Anna Malmberg
  • Crédits: Anna Malmberg
  • Crédits: Anna Malmberg

Le Maroc ne manque pas d’atouts. Stabilité politique, fiscalité attractive, météo agréable et liaisons directes avec les grandes villes européennes par avion. Voilà sans doute ce qui explique un taux d’occupation des hôtels et résidences hôtelières de 50%, toutes catégories confondues. Ce taux avoisine même plutôt les 60% dans la catégorie 5 étoiles (selon les statistiques de l’Observatoire du tourisme du Maroc). Et Marrakech est la ville qui tire le mieux son épingle du jeu: sa part de marché sur les nuitées réalisées au Maroc est passée de 19,6% du total en 2000 à 30,4% en 2017. Cela représentait près de 76 500 nuitées sur un total de 251 000.

Les projets d’hébergements qualitatifs se multiplient. Bilan a présenté l’an dernier le boutique-hôtel Ard Wa Samaa (qui signifie «terre et ciel»), imaginé et conceptualisé par le Genevois Michel Jean Menghetti. La réalisation visitée cette fois est située également sur Marrakech. Inauguré en 2013 par le groupe mauricien Beachcomber, le cinq-étoiles Royal Palm Marrakech est géré depuis le 1er mai 2017 par AccorHotels sous la marque Fairmont. Ce resort se compose de 134 chambres, mais aussi de 95 résidences privées, composées de deux, trois ou quatre chambres. Surtout, il a l’immense avantage de disposer de son propre parcours de golf, un très beau 18 trous de 6608 mètres de long, créé par l’architecte Cabell B. Robinson. Un premier tournoi Pro-Am s’y est d’ailleurs déroulé en novembre 2018. Difficile de s’y ennuyer puisque Beachcomber a ouvert six restaurants et bars, dont celui du Country Club. Parmi les équipements très appréciés, mentionnons un spa où l’on peut aussi se baigner dans la plus grande piscine chauffée du Maroc, un centre de sport complet avec salle de fitness et de musculation, un studio de Pilates, des courts de tennis et de squash; et enfin le Kids Club.

Après avoir vendu 92 des 95 villas Royal Palm Residences, une seconde étape a été présentée à la presse européenne. Elle consiste à bâtir 39 villas et terrains dans trois zones distinctes (Atlas, Ocre ou Oliveraie), la majorité entourant le golf. Sa commercialisation va pouvoir démarrer. Conscient de la qualité du site, à la fois proche du centre-ville et de l’aéroport, tout en étant à l’abri des nuisances, le Royal Palm Marrakech entend préserver une faible densité de construction (inférieure à 20%). De quoi s’assurer que ce domaine de 222 hectares continuera à offrir une vue unique sur les contreforts de l’Atlas proche. 

La zone Atlas réunit les plus grandes parcelles, de l’ordre d’un hectare, chacune destinée à la construction d’une villa sur mesure. Le prix des parcelles débute à 1,5 million d’euros. Onze parcelles sont proposées. Avec la villa achevée, il faut compter sur un budget d’au minimum 4 millions d’euros (terrain et ameublement intérieur compris). Il sera possible de disposer d’une surface de 180 m2 sur un deuxième niveau. «Tous les concepts comprennent une grande piscine privée et des installations de luxe telles qu’un home cinéma et un spa», détaille Laurent Piat, directeur général du Domaine Palm Marrakech et représentant de Beachcomber sur place.

Au sud du golf, la zone Oliveraie est quant à elle idéalement située pour profiter de toutes les installations du Fairmont Royal Palm, son centre de sport, son spa et son Kids Club, ce qui en fait une zone idéale pour y établir une maison familiale. Avec une vue imprenable sur le golf et les montagnes de l’Atlas, les villas seront, elles aussi, équipées d’une piscine privée, d’un jardin paysager et de terrasses généreuses. Pour ces villas de 3 à 5 chambres disposées sur des parcelles de 3500 à 7600 m2, les prix prévus se situent entre 1,5 et 3,5 millions d’euros.

Enfin, dans la zone Ocre, exposée sud ou ouest et qui offre aussi une vue sur
le golf ou sur les montagnes au coucher de soleil, il a été prévu des villas plus accessibles: équipées de 2 à 4 chambres, sur des parcelles de 1400 à 2500 m2, leur commercialisation débute à 650 000 euros. Des prix qui ne signifient pas que leur concept de décoration intérieure ait été revu à la baisse. Simplement, ces maisons d’un style villa-loft sont un peu plus compactes. «Une villa Ocre est idéale pour ceux qui souhaitent louer leur maison lorsqu’ils ne sont pas en résidence», explique Adalbert de Bagneux, partenaire exclusif pour les marchés francophones au sein de Royal Palm Marrakech. 

Le resort dispose de son propre parcours de golf, un 18  trous de 6608  mètres de long créé par l’architecte Cabell Robinson. Un tournoi Pro-Am s’y est déroulé en novembre 2018. (Crédits: Anna Malmberg)

Programme locatif Fairmont

Les propriétaires des villas Oliveraie et Ocre auront la possibilité de participer au programme locatif Fairmont. Ce dernier leur permettra de bénéficier de revenus pensés pour couvrir les charges de leur propriété marocaine. Les résidences ne peuvent être louées que par l’intermédiaire de Fairmont, qui gère le processus de location dans sa globalité, et ne peuvent donc pas être louées à titre privé. «Lorsqu’une résidence est placée dans le programme de location, elle doit être louée pour un minimum de 14 nuits pendant les périodes de pointe (du 18 décembre au 7 janvier et du 15 mars au 31 mars). Le propriétaire a la garantie d’une utilisation personnelle illimitée de la propriété pendant toutes les autres périodes de l’année.» Les propriétaires de la zone Atlas pourront louer leur maison à titre privé, néanmoins les locataires n’auront pas accès aux services Fairmont, ni d’accès privilégié à l’hôtel et au Country Club. 

Les futurs propriétaires pourront choisir parmi cinq modèles de villas, inspirés des techniques architecturales développées par les populations berbères: simplicité des lignes, noblesse des matières, les villas s’intégrant parfaitement à leur environnement naturel. Ces cinq modèles peuvent être personnalisés grâce à différentes options disponibles: matériaux de revêtement (sols, murs, plafond), chambre supplémentaire, guest house, hammam, salle de sport, etc. Pour ceux
qui préféreraient acheter «nu» l’un des onze terrains disponibles, ils pourront également faire appel à leur propre architecte. A lui, ensuite, d’appliquer un cahier des charges permettant de garantir une unité au sein du domaine. Les Résidences Fairmont Royal Palm Marrakech proposent également un pack déco, soit un service complet d’architecture et de design d’intérieur destiné aux futurs propriétaires. Cette option sera obligatoire pour les acheteurs qui choisissent de participer au programme de location Fairmont.

Ils pourront aussi bénéficier de toutes les commodités et services offerts par le Fairmont Royal Palm Marrakech: conciergerie 24 heures sur 24, services hôteliers complets, transports privés, coaches sportifs, soins au spa, accès au Royal Palm Marrakech, au parcours de golf et à son Country Club. Enfin, un détail qui n’en est pas un: un propriétaire d’une résidence Fairmont est traité en tant que VIP dans toutes les propriétés Fairmont réparties autour du monde. 

Serge Guertchakoff

RÉDACTEUR EN CHEF ADJOINT À BILAN

Lui écrire

Serge Guertchakoff est rédacteur en chef adjoint à Bilan et auteur de quatre livres, dont l'un sur le secret bancaire. Journaliste d'investigation spécialiste de l'immobilier, des RH ou encore des PME en général, il est également responsable du supplément Immoluxe et du numéro dédié aux 300 plus riches.

Du même auteur:

Le capital-investissement connaît un renouveau en Suisse
Le Geneva Business Center de Procter & Gamble récompensé pour ses RH

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."