Bilan

Et si on partait en road trip?

Traversant des paysages remarquables et offrant des points de vue uniques, certaines routes laissent un souvenir impérissable. Tour d’horizon de quelques trajectoires mythiques.

  • Les impressionnants lacets de la Tremola, qui relie Airolo (Tessin) au col du Saint-Gothard.

    Crédits: Westend61/Getty images
  • La Route du blues, aux Etats-Unis, s’étend sur 1600 km de Chicago à La Nouvelle-Orléans.

    Crédits: Dr

«Mon père ne semblait se satisfaire d’une vie sédentaire que quelques mois par an.» C’est ainsi que la journaliste et icône féministe Gloria Steinem décrit Léo Steinem dans son autobiographie, Ma vie sur la route (Harpercollins). Cet homme, qui a toujours refusé d’être salarié et qui gagnait sa vie en exerçant le métier de brocanteur itinérant, «allait toujours quelque part», entraînant avec lui toute sa famille sur la route. Son «horreur du domicile» était telle que lorsqu’il s’apercevait qu’il avait oublié quelque chose chez lui, même s’il venait de partir, il préférait racheter les affaires manquantes plutôt que de rebrousser chemin.

Plus tard, Gloria Steinem a reproduit le mode de vie de ce père adulé. Son appartement a longtemps été un amas indistinct de cartons et de valises et elle n’a cessé de sillonner les routes des 50 Etats américains. «Je sais que pour moi la route est permanente et l’installation provisoire», dit-elle. Elle ajoute que nous sommes une espèce fondamentalement migratrice et que notre besoin de nous évader par le biais de l’esprit est peut-être la manifestation d’un désir contrarié de déplacement physique.

L’horreur du domicile est une affection si commune que Baudelaire lui a donné un nom: la Grande Maladie. Reste que toutes les routes ne donnent pas envie d’avaler des kilomètres d’asphalte. Quels itinéraires laissent un souvenir inoubliable? Dans Roadtrips (Ed. Hachette), Le Routard en dénombre quarante.

Pour les épicuriens

Pour les amateurs de vin, la Route du chianti (125 km de Florence à Sienne, en Italie), le plus célèbre des vins toscans, serpente à travers des milliers d’hectares de vignobles. Plus près de chez nous, la Route des vins d’Alsace (170 km, de Marlenheim à Thann, en France), offre un décor digne des plus belles illustrations de Hansi. Le géranium, fleur emblématique du pays, orne les balcons des 70 plus beaux villages viticoles. Certains abritent des maisons cossues où le voyageur peut observer, sur les linteaux des seuils et des fenêtres, des symboles vignerons sculptés dans ce grès rose du massif des Vosges: grappes de raisins, feuilles de vignes, tonneaux et monstres allégoriques dévorant la vigne.

En Alsace, la Route des vins traverse 70 des plus beaux villages viticoles. (Crédits: Istock)

Sur les traces de BB King

Pour les mélomanes sur les traces de Chuck Berry et BB King, direction la Route du blues, qui s’étend sur 1600 km au départ de Chicago (Etats-Unis). Le périple commence à la nuit tombée, dans le célèbre club de blues Buddy Guy’s Legends, et se poursuit sur la mythique Highway 61, route qui a donné naissance à Highway 61 Revisited, l’un des meilleurs albums de Bob Dylan. Arrivé à Memphis, berceau du blues, le voyageur pourra pousser, comme Elvis Presley autrefois, la porte du studio d’enregistrement Sun Studio. Le voyage prend fin à La Nouvelle-Orléans, où des concerts live et des fanfares claironnent jusqu’au bout de la nuit. C’est ici, en Louisiane, un Etat métissé, que l’un des slogans du Mississippi prend tout son sens: «No Black, no White, just the Blues.»

L’ultime road trip

C’est également au cœur de Chicago que démarre discrètement la Route 66, un itinéraire qui a inspiré des générations d’artistes. Synonyme de ruée vers l’or, de cow-boys, d’Indiens, de beatniks, mais aussi de stations hors service et de villes fantômes, The Mother Road, comme l’a baptisée le Prix Nobel de littérature John Steinbeck, déroule son ruban d’asphalte sur plus de 3670 km. Halte incontournable: le Lou Mitchell’s Diner, à Chicago, véritable institution de la 66, où femmes et enfants sont gratifiés de milk duds, sortes de beignets, avant même d’être attablés.

Pour les contemplatifs

La Route 138 de Montréal à Kegaska (1389 km), au Canada, est quant à elle un pari sur la patience. Le conducteur voit se dérouler, au fil des jours, les rives du majestueux fleuve Saint-Laurent. D’un côté, l’eau et les baleines. De l’autre, des champs, la forêt boréale, puis les prémices de la toundra. Plus que pour n’importe quel road trip, l’essentiel ici n’est pas la destination – un cul-de-sac – mais le voyage à travers les charmes du Québec.

Qu’en est-il de la Suisse? Notre pays n’est pas en reste, avec ses routes sinueuses qui traversent vallées vertes, forêts, pâturages et villages pittoresques. Citons la Tremola, qui part d’Airolo (Tessin) et dessine d’étroits lacets pour monter au col du Saint-Gothard, à plus de 2000 m d’altitude. La route conduit ensuite au col de la Furka, immortalisé dans le film Goldfinger.

L’arbre et la pirogue

Terminons le voyage en rappelant ce mythe mélanésien de l’archipel de Vanuatu (Pacifique). Tout individu est tiraillé entre deux besoins: celui de la pirogue, c’est-à-dire du voyage, et celui de l’arbre, c’est-à-dire de l’enracinement, et les hommes errent constamment entre ces deux besoins en cédant tantôt à l’un, tantôt à l’autre. Jusqu’au jour où ils comprennent que c’est avec l’arbre que l’on fabrique la pirogue.

Castilloamanda2018 Nb
Amanda Castillo

Journaliste

Lui écrire

Amanda Castillo est une journaliste indépendante qui écrit pour la presse spécialisée. Diplômée de l'université de Genève en droit et en sciences de la communication et des médias, ses sujets de prédilection sont le management et le leadership. Elle est l'auteure d'un livre, 57 méditations pour réenchanter le monde du travail (éd. Slatkine), qui questionne la position centrale du travail dans nos vies, le mythe du plein emploi, le salariat, et le top-down management.

Du même auteur:

Les hommes rêvent de jeunesse éternelle
La longue série noire de la famille royale espagnole

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."