Bilan

Swiss Deluxe Hotels: des cocons de bien-être pour séduire la clientèle

La santé mentale et physique est devenue un luxe très recherché de nos jours. Une tendance qui a forcé les hôtels cinq étoiles à réorienter leur offre vers le wellness sous toutes ses formes.

  • The Dolder Grand

    Crédits: The Dolder Grand
  • The Badrutt's Palace Hotel

    Crédits: The Badrutt's Palace Hotel
  • Eden Roc Hotel

    Crédits: Eden Roc Hotel
  • The Grand Bellevue

    Crédits: The Grand Bellevue
  • The Schweizerhof Bern

    Crédits: The Schweizerhof Bern
  • The Victoria-Jungfrau Grand Hotel & Spa

    Crédits: The Victoria-Jungfrau Grand Hotel & Spa
  • The Grand Resort Bad Ragaz

    Crédits: The Grand Resort Bad Ragaz
  • The Chedi Antermatt

    Crédits: The Chedi Andermatt
  • The Mirador Resort and Spa

    Crédits: The Mirador Resort and Spa
  • The Tschuggen Grand Hotel

    Crédits: The Tschuggen Grand Hotel

Les établissements cinq étoiles de Suisse l’ont bien compris, aujourd’hui plus que jamais, le client est roi et son séjour doit prendre des airs de cure de jouvence. Désormais, c’est à celui qui saura proposer la gamme de services wellness la plus variée, la plus originale ou la plus sophistiquée qui l’emportera.

Dans cette course au bien-être, plus rien n’est trop extravagant pour choyer sa clientèle. C’est pourquoi, depuis quelques années, les Swiss Deluxe Hotels se sont adaptés et ont développé ce secteur en conséquence. Zoom sur dix d'entre eux.

Le parti pris du service «sur mesure»

Afin d’attirer son public, le Dolder Grand, hôtel situé sur les hauteurs de Zurich, a opté pour des prestations personnalisées. «Avec notre concept Life Balance, nous approchons nos clients physiquement et mentalement à un moment précis de leur vie, par rapport à leur situation unique», précise Anna Siroka, porte-parole du Dolder Grand. Autrement dit, la philosophie de ce palace est de redonner un équilibre du corps et de l’esprit aux visiteurs selon quatre piliers: la beauté, la détoxification, la détente et la vitalité. Mais toujours en fonction de leurs besoins bien particuliers.

Pour les clients qui souhaitent se refaire une beauté, le Dr Burgener a élaboré le programme Haute Couture, qui traite spécifiquement de la peau d’une personne et de ses propres imperfections cutanées. Ceux qui désirent davantage se remettre en forme ont le programme CardioScan qui permet d’évaluer sa condition physique et le SWAMI, qui aide à modifier son «destin» génétique à chaque repas. Enfin, pour les personnes à cran, Meditation of the Senses offre un voyage sensoriel à l’aide de techniques de respirations. Des offres que l’on peut combiner librement et auxquelles peuvent s’ajouter des services qui facilitent le séjour tels que la présence d’un majordome ou le transport en jet privé.

Le bien-être qui se veut accessible pour tous

A son tour, le Grand Resort Bad Ragaz n’hésite pas à multiplier les propositions pour prendre soin de ses clients. Tous ses clients. A commencer par les enfants. Le Family Spa, réservé aux jeunes hôtes, permet à ces invités souvent interdits de bassins de s’ébattre dans les eaux chaudes des thermes. Des massages Sweet Choco, des manucures Happy Feet et des activités adaptés à leur âge sont aussi proposés afin que toute la famille puisse profiter pleinement de son passage à Bad Ragaz.

Les employés aussi sont dans le viseur du Resort car «de plus en plus d’entreprises reconnaissent l’importance du bien-être de leurs salariés» peut-on lire sur son site. C’est dans cet esprit que lors d’événements professionnels, le Grand Resort Bad Ragaz organise des activités de détente. Des pauses agrémentées de conseils d’un coach, d’un entraînement cérébral ou encore d’une promenade au spa pour stimuler la circulation sanguine. Mais le complexe ne s’occupe pas uniquement des clients en bonne santé. Les 6’050 m2 de spa thermal ainsi que les 70 membres de l’équipe médicale de la clinique de rééducation se préoccupent également de ceux en convalescence. Des soins de santé qui ont fait la renommée internationale du Resort.

Retrouver de la sérénité en milieu urbain

Dans l’hypercentre de la capitale, à deux pas de la gare, devant les allers et venues des passants, le Schweizerhof Bern propose une bouffée d’air frais. Les visiteurs peuvent prendre une pause loin de l’agitation sur la Sky Terrace, avec une vue à 360° offrant un panorama notamment sur le Palais fédéral. Les amateurs de cigares s’accorderont un moment de calme dans le lounge qui y est dédié et les plus stressés feront un détour par le spa de 500 m2 qui propose des soins apaisants mais pour le moins déroutants.

Massages aux palourdes chaudes du Pacifique Sud, aux plantes médicinales, à la feuille d’or ou encore au miel, une chose est sûre, il y en a pour tous les goûts. A noter que le miel est fait maison, puisque l’hôtel a disposé trois ruches sur son toit en 2015 et récolte le fruit du travail de 150'000 abeilles pour composer certains produits à destination des clients.

Un paradis méditerranéen pour se ressourcer

Dans un tout autre registre, l’hôtel Eden Roc s’occupe du bien-être de ses invités en leur proposant un lieu de vacances sous forme de dolce vita. Ce cinq étoiles trônant sur les rives du lac Majeur, au Tessin, dispose de son port de plaisance privatif, de son école de sports aquatiques, proposant aux touristes de s’essayer à la voile, au wakeboard ou au ski nautique. Une plage privée est également mise à disposition des clients de l’hôtel pour profiter de cette région ensoleillée en toute tranquillité.

Un spa de 2'000 m2 avec vue panoramique sur le lac est inspiré de l’environnement aux alentours, orné d’une multitude de fleurs et composé de vastes jardins entourant les bassins. Déjà au 19e siècle, les voyageurs faisaient étape à cet endroit pour se détendre, aujourd’hui rien n’a changé, tout est entièrement dédié au bien-être et à la quiétude. Afin de prolonger la coupure avec son quotidien, l’hôtel organise pour les clients des excursions en yacht de luxe ou par exemple à la cascade de Giumagio.

Profiter des bienfaits des sports d’hiver

A la montagne cette fois-ci, l’offre est ciblée sur les activités de neige, dans le paysage vivifiant des Grisons. 

Au Tschuggen Grand Hotel, les citadins en quête de fraîcheur peuvent profiter durant la journée de l’école de ski privée mais aussi du «Tschuggen Express», le funiculaire de l’hôtel qui dépose les vacanciers en un rien de temps sur le domaine skiable. Après l’effort, pas moins de quatre niveaux, soit 5'000 m2 de spa sont à disposition des clients pour récupérer de leurs escapades. Si besoin, des massages spécifiques sont prodigués pour ces types de sports d’hiver.

A 2'000 mètres d’altitude, le Tschuggen Grand Hotel bénéficie non seulement d’une position exceptionnelle, à l’état naturel, mais également d’une équipe de médecins confirmés dans divers domaines. L’une d’entre eux, la doctoresse Annett Härtel, spécialiste de la médecine esthétique permet ainsi à l’établissement d’offrir des séances de traitement anti-rides, d’injections de botox ou encore de liftings sans scalpel, à une clientèle soucieuse de son apparence.

Se mettre au vert avec des soins champêtres

Bain de sel alpin, sauna au foin, massage au lait de chèvre…Le Grand Bellevue «est très orienté to be green, c’est-à-dire vers des soins biologiques, des expériences thermales, des ingrédients naturels», souligne Margaux Poilvet, directrice du spa de l’hôtel. Les 3'000 m2 d’installations sont infusées d’air frais et de plantes médicinales alpines pour des moments de détente profonde. Mais outre l’aspect produits de beauté, le palace est écologique jusque dans l’assiette: «Nous utilisons des viandes, des produits laitiers, des fruits et des légumes issus de l’agriculture locale», ajoute Margaux Poilvet.

Situé dans un vaste parc, ce palace qui n’est pas sans rappeler le style d’une maison de campagne luxueuse, profite de son cadre unique pour proposer des activités atypiques. Des soirs de pleine lune au spa, des cours de yoga sur des planches de paddle, des méditations au sommet de montagnes suivies d’un vol en tandem ou encore des randonnées en hélicoptère accompagnées de sessions de yoga dans les pâturages.

Des traitements asiatiques au coin du feu

Un autre hôtel qui a joué sur l’aspect chaleureux des Alpes, c’est le Chedi Andermatt. Niché à 1'447 mètres d’altitude, il joue à la fois la carte du chalet d’ambiance avec une cheminée par pièce, soit environ 200 au total, et de l'autre côté, la touche asiatique avec des soins venus d’Extrême-Orient. Dans ce spa avec vue imprenable sur les montagnes, on retrouve également un salon de relaxation tibétain, ce qui est rare. Et si finalement les visiteurs finissent par se lasser du feu qui crépite, ils peuvent se délasser au sein de la Cigar Library où se trouve le plus grand choix de cigares de l’hôtellerie suisse avec pas moins de 270 sortes.

Des activités en extérieur sont aussi possibles à Andermatt, encadrées par le Chedi. Parmi la liste se trouve une escapade en jeep militaire à travers les Alpes suisses. Dans un autre style, le Chedi conduit en Porsche ses clients chez un fermier de montagne afin qu’ils produisent leur propre fromage alpin. Sinon, il est toujours possible de réaliser une balade accompagnée de chèvres et d’un guide dans les prairies aux alentours de l'hôtel. 

Combattre la vieillesse pour se sentir mieux

Dans l’Oberland bernois, entre les lacs de Thoune et de Brienz et le trio de sommets, Eiger, Mönch et Jungfrau, se trouve le Victoria-Jungfrau Grand Hotel & Spa d’Interlaken. Son point fort: le programme Better Aging, élaboré et testé par l’équipe de recherche Nescens et du Centre de Prévention du Vieillissement de la Clinique de Genolier. «On identifie et corrige les déséquilibres qui accélèrent le vieillissement, on examine les facteurs de risques individuels du client et enfin on met en œuvre un plan de prévention», explique Doris Graf, porte-parole de l’hôtel.

Pour compléter cette offre, le palace propose des bains romains, un spa bistrot aux jus multivitaminés et un Menu «Vo hie» (« d’ici » en français), dont tous les ingrédients sont fournis par des producteurs locaux, «installés dans un rayon de 40 kilomètres maximum», détaille le porte-parole. Un magazine a d’ailleurs été créé pour faire part aux visiteurs de toutes sortes d'informations sur la région et ses habitudes culinaires. Une façon de convaincre la clientèle de manger mieux et de consommer local.  

Une pause au-dessus des nuages de Lavaux

Le Mirador Resort & Spa, siégeant à plus de 800 mètres sur le Mont Pèlerin, au-dessus de Vevey, ne cesse de le répéter: «la clé de l’élégance irradie de l’intérieur, c’est une expérience». Et pour soigner ses visiteurs, cet hôtel dispose de l’unique Spa Givenchy de Suisse. Ce dernier a également mis en place un nouveau concept de prise en charge des clients qui veulent se dépenser au fitness. «Dorénavant, plus qu’une tendance de mode nous prenons les personnes en charge de façon professionnelle», indique Yvette Thüring, directrice générale du Resort.

Un Health Center élargit à nouveau l’offre de bien-être proposée à la clientèle. Des coachs organisent des randonnées en montagne, des sorties à vélo, des sessions de yoga en plein air…tout est bon pour se dépenser et entretenir son corps. Pour l’esprit, d’autres activités sont mises en avant comme des excursions dans des vignobles de Lavaux, des ateliers cocktails ou encore des initiations à la sculpture sur glace.

Se déconnecter grâce à un lieu légendaire

Celui qui a toujours vu le secteur wellness comme une priorité absolue, c’est le Badrutt’s Palace Hotel, à St Moritz. Caroline de Monaco, Alfred Hitchcock ou le Shah d’Iran, c'est entre autres cette clientèle huppée qui a forgé la réputation mondiale de cet hôtel. Une histoire qui vous transporte dès que vous pénétrez dans l’enceinte du bâtiment. Les services comme le majordome inclus dans toutes les suites, les huit restaurants présents sur place et «le bouton dans la piscine extérieure permettant de commander des boissons depuis les bains», précise Thomas Citterio, directeur des ventes, vous transportent loin de votre quotidien.

Plus de 30 professionnels adoptent une approche très holistique pour traiter et conseiller les clients. Ils conçoivent des crèmes sur mesure mais pratiquent également l’Ayurveda, une méthode indienne qui cherche l’harmonie intérieure. Posté tout près de la station de ski la plus chère des Alpes suisses, le Badrutt’s Palace Hotel possède sa propre école de ski et sa patinoire durant l’hiver. De quoi alterner sport et réconfort.



L'Idée Week-end est proposée en partenariat avec Suisse Tourisme.

Mullerjulieweb
Julie Müller

Journaliste

Lui écrire

Du Chili à la Corée du Sud, en passant par Neuchâtel pour effectuer ses deux ans de Master en journalisme, Julie Müller dépose à présent ses valises à Genève pour réaliser un stage chez Bilan. Quand cette férue de voyages ne parcourt pas le monde, elle se débrouille pour dégoter des stages dans les rédactions de Suisse romande. Tribune de Genève, 24 Heures, L'Agefi, Newsexpress ou encore Le Temps lui ont déjà ouvert leurs portes. Formée à tous types de médias elle tente peu à peu de se spécialiser dans la presse écrite économique.

Du même auteur:

Malgré les turbulences, les agences de voyage gardent le cap
Bouche à oreille, le laissé pour compte du marketing

Bilan vous recommande sur le même sujet

Les derniers Articles Luxe

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."